Mots-clefs

Fontana Pretoria - Palermo

La fontaine Pretoria de Palerme a une histoire pour le moins étrange puisqu’elle fut construite à l’origine pour être l’élément central d’un jardin florentin. Au milieu du XVIe siècle, Don Luigi de Toledo, le beau-frère du duc de Florence Cosimo Ier de’ Medici, acquit un terrain à l’emplacement actuel du palazzo di San Clemente. Il en fit un jardin privé, sans aucun bâtiment ou monument, si ce n’est la fontaine monumentale en son centre et une immense pergola de 90 colonnes en bois qui y conduisait. Il confia l’aménagement du jardin à l’architecte Bartolomeo Ammannati et la construction de la fontaine au sculpteur Francesco Camilliani.

Vingt ans plus tard, en 1573, poussé par les dettes et sur le point de se marier à Naples, Don Luigi mit en vente la fontaine. Son frère, Don Garcia de Toledo, ancien vice-roi de Sicile, entretenait de bonnes relations avec le sénat de Palerme qu’il arriva à convaincre d’acheter la fontaine et de la placer devant le palazzo Pretorio.

Afin de lui faire de la place, plusieurs palais furent démolis. La fontaine arriva à Palerme le 26 mai 1574, démontée en 644 morceaux. Elle n’était cependant pas complète, car certaines sculptures avaient été endommagées pendant le transport et Don Luigi avait décidé d’en conserver quelques unes pour lui. La reconstruction, confiée au sculpteur Camillo Cammilliani, fils de Francesco, et à l’architecte Michelangelo Naccherino, se termina en 1581.

Tout au long du XVIIIe et du XIXe siècle, la fontaine fut considérée par le peuple comme une sorte de représentation du conseil municipal corrompu. Par ailleurs, les Palermitains surnommèrent la place « Piazza della Vergogna » (place de la honte) en raison de la nudité des statues.

La grille qui entoure la fontaine fut ajoutée en 1858. Au début des années 2000, la fontaine fut complètement restaurée et la circulation d’eau réactivée.

Palermo-Piazza-Pretoria - Author: Bernhard J. Scheuvens

Le jeu de l’eau commence par un Bacchus érigé au-dessus d’une colonne centrale à trois vasques superposées. L’eau s’écoule ensuite dans le bassin central, circulaire, relié à la place par quatre ponts en escalier, avant d’être déversée par des becs dans le grand bassin en anneau. La fontaine est décorée de 48 statues représentant les dieux de l’Olympe et les différentes rivières de Palerme. Une statue représente la rivière Mugnone en Toscane, citée par Giovanni Boccaccio dans le Décaméron. Les murs du bassin central sont sculptés de divinités animales par lesquelles se déverse une partie de l’eau.

La fontaine Pretoria est un élément de la Renaissance toscane surprenant dans une ville connue pour ses monuments arabo-normands et baroques.

Palermo - Author: NordNordWestLien externe

Publicités