Mots-clés

03031Q000 petit

En novembre 1934, la toute nouvelle compagnie aérienne Ala Littoria organisa un vol spécial entre Rome et Mogadiscio pour célébrer le soixante-cinquième anniversaire du roi Victor-Emmanuel III qui se trouvait alors en voyage officiel en Afrique orientale.

A cette époque, il n’y avait pas encore de liaisons aériennes entre l’Italie et la Corne de l’Afrique et ce vol permettait également d’expérimenter la possibilité de créer un service postal rapide avec les possessions coloniales italiennes en Afrique.

L’avion choisi fut un Savoia-Marchetti S-71, du même type que celui qui avait effectué le vol inaugural de la ligne Rome-Buenos Aires en janvier 1934, et le pilote, Francis Lombardi, était un vétéran de ce genre d’expédition. Il avait obtenu son brevet d’aviateur en 1916 et s’était distingué dans les escadrons de chasse italiens pendant la Première Guerre mondiale. En 1930, il avait participé aux vols de reconnaissance du continent africain et c’est lui qui avait piloté, quelques mois auparavant, le vol jusqu’à Buenos Aires.

L’avion partit le 10 novembre 1934 de Rome avec 248 kg de courrier. Il fit deux étapes, à Tobrouk et à Massaoua, et atterrit dans l’après-midi du 11 novembre à Mogadiscio, en présence du roi. Il avait parcouru 6 200 km en 35 heures et 35 minutes, arrêts compris, à une vitesse moyenne de 215 km/h.

A l’atterrissage, Lombardi arriva trop vite et endommagea gravement l’avion qui ne put repartir le jour même comme prévu. Malgré cet incident, le vol fut considéré comme un succès dans le développement du transport aérien civil italien.

Francobolli_Servizio_Speciale_delle_colonie_italiane

Publicités