Étiquettes

 

205_impronta_big

Au XIVe siècle, lorsque la papauté s’installa en Avignon, certains seigneurs féodaux profitèrent de l’absence des papes de Rome pour s’emparer des villes des territoires pontificaux sur l’ensemble de la péninsule italienne. Cette situation affecta gravement la cour pontificale, non seulement à cause de la diminution des revenus économiques, mais également en ce qui concernait l’organisation des campagnes militaires pour vaincre les barons et assujettir les villes rebelles à l’autorité papale.

Dès le début de son pontificat, le pape Innocent VI se pencha sur ce problème et, en 1353, il nomma le cardinal espagnol Egidio de Albornoz légat et vicaire général dans les possessions de l’Eglise en Italie. Le cardinal, avant de venir en Avignon, avait été formé à la cour du roi Alfonso XI de Castille et sur les champs de bataille espagnols contre les Maures, et il présentait une heureuse synthèse d’habilité diplomatique, de sens politique et de talent militaire. Pendant l’été 1353, il partit d’Avignon à la tête d’une petite armée de mercenaires et s’engagea dans la longue reconquête des territoires pontificaux.

S’étant tout d’abord assuré, sinon de l’appui, du moins de la neutralité du seigneur de Milan, Giovanni Visconti, Albornoz se rendit ensuite dans plusieurs villes guelfes toscanes pour établir les bases de son entreprise, en particulier contre Giovanni di Vico, seigneur de Viterbe et baron rebelle qui s’était emparé d’Orvieto, de Narni, de Civitavecchia  et de nombreuses autres villes de l’Ombrie et du nord du Latium.

Grâce à son génie militaire et politique, Albornoz battit di Vico en mars 1354 à Orvieto et récupéra l’ensemble des villes rebelles du Latium et de l’Ombrie. Il intervint également à Rome où, après la chute de Cola di Rienzo le 8 octobre 1354, il réussit à rétablir l’autorité pontificale. Afin de protéger le territoire reconquis, il s’attela à l’immense tâche de le fortifier. Il fit construire, ou restaurer, avec l’aide de l’architecte Matteo Gattaponi, un réseau de forteresses qui s’étendait du nord de Rome jusqu’à la côte de l’Adriatique, en Romagne, les plus notables étant celles de Forli, Narni, Urbino et Spoleto.

Rocca Albornoziana - Author Silvio Sorcini

 

La ville de Spoleto se trouvait à un endroit stratégique, sur la via Flaminia, à l’embouchure de la vallée de la Nera, dans une position qui permettait de contrôler les communications entre Rome et Les Marches, et Albornoz décida d’y faire construire une forteresse afin de contrer d’éventuelles rebellions de la part des seigneurs de Pérouse.

Sur la colline Sant’Elia, le point le plus élevé de la ville, Gattoponi réalisa un bâtiment à la fois conçu pour être une garnison militaire et une résidence officielle. Il s’agit d’un long rectangle coupé en deux par un corps de bâtiment, formant ainsi deux cours intérieures, la Place d’Armes, destinée aux troupes, et la Cour d’Honneur, réservée au gouverneur. Les hauts remparts, interrompus par six tours, permettaient de surveiller l’ensemble de la vallée.

Spoleto_(4)

La forteresse fut utilisée plus d’une fois comme résidence papale; y séjournèrent entre autres les papes Nicolas V, Pie II, Grégoire XIII, Paul V et Urbain VIII. La partie résidentielle fut, en conséquence, décorée de manière grandiose avec les armoiries de plusieurs papes et des fresques représentant des villes pontificales.

A partir du XVIe siècle, les gouverneurs préférèrent habiter à l’intérieur de la ville et la forteresse perdit de son importance. De 1816 à 1982, elle fut utilisée comme prison. Depuis, elle a été restaurée en son état d’origine et est considérée aujourd’hui comme l’un des plus beaux exemples de forteresse de la région.

Actuellement, elle héberge le Museo Nazionale del Ducato di Spoleto, qui témoigne de l’origine et du développement du duché depuis sa création en 570 jusqu’à sa disparition au XVIIe siècle. S’y trouvent également la Scuola Europea del Restauro del Libro et le Laboratorio di Diagnostica dei Beni Culturali.

Spoleto - Author: NordNordWest

 

Liens externes

 

Advertisements