Étiquettes

spoleto1

Le Festival des deux mondes est un pont invisible entre l’Europe et l’Amérique, entre l’Italie et les Etats Unis, entre Spoleto, Umbria, et Charleston, South Carolina. Et depuis 1986, sans pour autant avoir changé de nom et de manière plus indépendante, le Festival touche un troisième monde, l’Australie.

Son fondateur est le compositeur Gian Carlo Menotti. Né en 1911 près de Varese, le jeune Gian Carlo composa son premier opéra à l’âge de 11 ans. Après la mort de son père, il émigra aux Etats-Unis avec sa mère et entra, en 1928, au Curtis Institute of Music de Philadelphie. Très attaché à sa patrie d’origine, il n’accepta de devenir citoyen américain qu’en 1950 afin de recevoir le prix Pulitzer de musique pour son opéra The Consul. En 1955, il en reçut un deuxième pour The Saint of Bleecker Street.

En 1958, désireux de rapprocher les cultures italienne et américaine, il créa le Festival des Deux Mondes à Spoleto. L’idée était de représenter, dans une même localité, l’art sous toutes ses formes tant traditionnelles qu’avant-gardistes, que ce soit la musique, la danse, le théâtre, la littérature, le cinéma ou la peinture.

spoleto20_big

On ne sait pourquoi Menotti choisit Spoleto plutôt que Rome, où la vie artistique, sous l’influence de Cinecittà, battait son plein. La petite ville médiévale, enfermée à l’intérieur de ses murs de défense, présentait cependant l’avantage d’être à proximité de la capitale et d’avoir déjà des espaces scéniques spectaculaires: une salle de théâtre du XVIIe siècle, une autre du XIXe, un théâtre antique romain, une forteresse moyenâgeuse et un complexe religieux monumental. Avec l’aide et le soutien de la noblesse locale, elle subit de nombreuses restructurations pour accueillir les manifestations et loger le public. Actuellement, les événements se déroulent dans une douzaine de sites historiques répartis dans la ville et les concerts de gala et de clôture se tiennent sur la place du Dôme.

Dès sa première édition en 1958, le Festival se démarqua par sa volonté d’innovation expérimentale et produisit des artistes avant-gardistes comme le dramaturge Giancarlo Nanni, le réalisateur Pasquale Squittieri, les compositeurs Luciano Berio et Henri Pousseur ou l’artiste Christo. Avec la représentation du Macbeth de Giuseppe Verdi, dirigé par Thomas Schippers et mis en scène par Luchino Visconti, Spoleto fut saluée comme la nouvelle Salzbourg italienne.

Menotti dirigea le Festival des Deux Mondes jusqu’à sa mort en 2007 et en fit l’une des principales manifestations culturelles de toute l’Italie. Les premières éditions furent les plus fécondes et jetèrent les bases du succès du Festival: Menotti sut trouver un équilibre en proposant des spectacles d’avant-garde tout en respectant la tradition classique et de grands artistes s’y produisirent ou y furent découverts.

spoleto40_big

En 1977, il créa, avec le chef d’orchestre américain Christopher Keene, le Spoleto Festival USA. Ils cherchèrent une ville qui offrait le charme de Spoleto tout en disposant d’une richesse d’espaces scéniques. Charleston en Caroline du Sud fut choisie, petit écrin historique à caractère suffisamment cosmopolitain pour fournir une infrastructure robuste et un public enthousiaste. Le Festival américain devint rapidement un phare sur la scène culturelle internationale en présentant plus de 200 premières américaines ou mondiales.

En 1986, Menotti créa son troisième festival, à Melbourne en Australie, le Spoleto Melbourne – Festival of the three worlds. Il n’y resta que trois ans et, à son départ, le festival fut renommé le Melbourne International Festival of the Arts. Malgré la rupture avec les organisations européenne et américaine, le Melbourne Festival réussit à maintenir le concept voulu par Menotti et propose encore des nos jours un éventail de spectacles unique.

Le Festival des Deux Mondes est dirigé depuis la mort de Menotti par le metteur en scène Giorgio Ferrara et se déroule chaque année de fin juin à mi-juillet.

Capture d’écran 2016-05-17 à 14.31.04.png

Liens externes

 

Publicités