Mots-clefs

Garibaldi monumento

Giuseppe Garibaldi fut un tel héros que nombre de villes, italiennes ou étrangères, lui consacrèrent des monuments. Le plus connu est celui qui se trouve sur le Janicule à Rome.

Situé sur le point le plus haut de la colline, sur une terrasse dominant Rome, Garibaldi est représenté à cheval sur un piédestal de marbre dont les côtés sont décorés des figures allégoriques de l’Europe et de l’Amérique, ainsi que de bas-reliefs évoquant le débarquement à Marsala, la défense de Rome, la résistance des paysans en Amérique latine et la Liberté. Le monument fut construit par Emilio Gallori et inauguré le 20 septembre 1895, pour l’anniversaire des vingt-cinq ans de la prise de Rome.

Sur les marches, le sculpteur Ettore Ferrari réalisa une couronne pour rappeler que Garibaldi avait reçu du Grand Orient le titre honorifique de Premier franc-maçon d’Italie. Pendant la période fasciste, elle fut remplacée par des symboles fascistes qui furent enlevés en 1943. La couronne actuelle est une copie de l’originale de Ferrari.

Anita et Garibaldi

Un tout petit peu plus loin du monument à Garibaldi se trouve le monument funéraire d’Anita Garibaldi. La statue représente la femme de Garibaldi à cheval avec son premier-né Menotti dans les bras, alors qu’elle fuyait une embuscade des forces impériales brésiliennes dans l’état de Rio Grande do Sul.

On trouve des monuments à Garibaldi dans presque toutes les villes italiennes, de Turin à Palerme, mais également à l’étranger, à Nice en France, à Porto Alegre au Brésil, à New York aux Etats-Unis ou à Buenos Aires en Argentine. Le Canada, le Brésil et l’Uruguay ont renommé des villes en son honneur et l’on trouve de nombreux boulevards, en Italie et à l’étranger, portant son nom. La marine italienne a baptisé plusieurs vaisseaux Giuseppe Garibaldi.

Garibaldi Statua

Lien externe

Publicités