Mots-clefs

Aurelio Saffi

Contrairement à ce que l’illustration du timbre pourrait faire penser, Aurelio Saffi n’est pas un chercheur scientifique qui aurait découvert la quadrature du cercle, mais un patriote italien, héritier politique de Giuseppe Mazzini.

Saffi naquit en 1819 à Forlì, qui faisait partie des Etats pontificaux, et fit ses études de droit à Ferrare. A son retour dans sa ville natale, il s’engagea dans la politique, devenant, entre 1844 et 1845, conseilleur municipal et secrétaire de province. De tendance libérale, il accueillit avec enthousiasme les premières réformes du pape Pie IX, mais fut rapidement déçu lorsque ce dernier condamna la première guerre d’indépendance contre l’Autriche en 1848. Il se tourna alors vers les idées républicaines de Mazzini et rejoignit Rome pour participer à l’instauration de la République romaine. Député à l’Assemblée constituante en janvier 1849, il fut nommé ministre de l’Intérieur lorsque la république fut proclamée le 9 février 1849. Le 29 mars, il entra à la tête du gouvernement dans le triumvirat aux côtés de Mazzini et Carlo Armellini.

Aurelio Saffi - Copyright free

A la chute de la république en juillet 1849, suivie par le rétablissement du pouvoir temporel du pape sur Rome, il accompagna Mazzini dans son exil en Suisse, puis à Londres. En 1852, il revint en Italie pour tenter d’organiser des soulèvements en Romagne et en Lombardie, mais le projet échoua et Saffi dut retourner en Angleterre. Après son départ, il fut condamné à vingt ans de prison par contumace.

A Londres, Saffi travailla comme professeur d’italien au Taylor Institute d’Oxford et il se maria avec Georgiana Janet Craufurd, une ardente partisane de Mazzini et féministe, dont il eut quatre enfants.

En 1860, Saffi revint en Italie et s’installa à Naples où il fut nommé directeur du quotidien Popolo d’Italia, fondé par Mazzini. L’année suivante, il fut élu au parlement italien, mais il en démissionna en juillet 1862, suite à l’envoi des troupes royales italiennes à Aspromonte pour arrêter Giuseppe Garibaldi et ses volontaires dans leur tentative de conquête de Rome.

Saffi retourna à Londres pour quelques années, puis revint en Italie en 1867 où il s’installa à San Varano, dans la banlieue de Forlì. Il se consacra à l’étude de l’histoire, tout en continuant son activité politique, cette fois contre la monarchie de la Maison de Savoie. Après la mort de Mazzini en 1872, il s’occupa de rassembler les documents qui le concernaient et d’entretenir sa mémoire historique. A partir de 1877, Saffi devint professeur de diplomatie et de droit public à l’université de Bologne. Il mourut le 10 avril 1890 dans sa maison de San Varano.

La ville de Forlì lui dédia sa place principale en face du palais municipal et érigea en son centre une statue à son effigie.

Aurelio_Saffi - Author: Perkele

Lien externe

Publicités