Étiquettes

Ducato di Modena

Au Moyen Age, la ville de Modène était une commune libre, bien que faisant théoriquement partie du Saint-Empire romain germanique. En 1288, suite à des luttes intestines entre les familles nobles locales, elle se soumit au marquis de Ferrare, Obizzo II d’Este, suivie en 1290 par la ville de Reggio. Les d’Este, qui étaient déjà vassaux du Pape par le marquisat de Ferrare, devinrent ainsi également vassaux de l’Empereur par le territoire de Modène et de Reggio.

Le 18 mai 1452, l’empereur Frédéric III institua le duché de Modène et conféra à Borso d’Este le titre de duc. Dix-neuf ans plus tard, le 14 avril 1271, le même Borso reçut du pape Paul II le titre de duc de Ferrare.

Les d’Este régnèrent sur les deux duchés jusqu’à Alphonse II qui mourut sans descendance en 1598. Le dernier descendant mâle des d’Este, César d’Este-Montecchio, ne fut pas reconnu par le pape Clément VIII, car il descendait d’une union extra-conjugale entre son grand-père, Alphonse Ier, et sa maîtresse, Laura Dianti, et les d’Este perdirent Ferrare. L’empereur, par contre, considéra légitime la succession de Cesare sur le fief impérial de Modène et Reggio qui devint la seule possession de la famille.

La capitale fut donc transférée de Ferrare à Modène où d’importants travaux de construction et de restauration furent entrepris pour accueillir les d’Este et leur cour.

Une nouvelle crise successorale éclata au milieu du XVIIIe siècle. Le duché de Modène ne pouvait se transmettre que par ligne masculine, sauf permission spéciale de l’Empereur. Ercole, fils unique du duc François III, n’avait qu’une fille de son mariage avec Maria Teresa Cybo-Malaspina. La jeune Maria Beatrice était un parti très prisé, car elle apporterait à son futur époux quatre états: Modène et Reggio par son père, Massa et Carrare par sa mère. Il fut décidé qu’elle épouserait en 1771 l’un des fils de l’empereur François Ier, l’archiduc Ferdinand, et qu’une nouvelle branche d’Este, la Maison d’Autriche-Este, serait créée par ce mariage. Mais l’Histoire empêchera ce jeune archiduc de régner.

modena francobolli

A la mort du duc François III en 1780, son fils lui succéda sous le nom d’Ercole III. Il dut abdiquer en 1796 devant l’avancée des troupes françaises et la république cispadane fut instaurée à la place du duché de Modène. En 1797, lors du traité de Campo-Formio, l’Autriche accepta que la Maison d’Autriche-Este soit déchue de sa souveraineté et reconnut la république cisalpine (qui avait remplacé la cispadane) en échange de Venise. En 1805, la république cisalpine fut dissoute et Modène fut intégrée dans le royaume d’Italie créé par Napoléon Bonaparte. A la chute de ce dernier en 1814, les Autrichiens occupèrent Modène et rétablirent les Autriche-Este sur le trône. Mais entre-temps, Ercole III et l’archiduc Ferdinand étaient morts et c’est le fils de ce dernier, François IV, qui devint le nouveau duc.

Le Congrès de Vienne de 1815 donna lieu à la naissance du carbonarisme à travers toute l’Italie et à des mouvements insurrectionnels contre les occupants étrangers. A Modène, le nouveau duc était un jeune homme ambitieux et puissant. L’empereur du Saint-Empire romain germanique, François Ier, était son cousin germain et son beau-frère, et le roi de Sardaigne, Victor-Emmanuel Ier, était à la fois son beau-frère et son beau-père. Le duc François IV, dans un premier temps, favorisa la politique des insurgés dans l’espoir que les troubles mèneraient à la création d’un royaume d’Italie du Nord, dont il se voyait le souverain naturel. Lors des troubles de 1821 qui aboutirent au procès de 47 carbonari, il montra une certaine clémence, réduisant les peines et graciant l’un des deux condamnés à mort. Cependant, lors des émeutes de 1830-1831, il mena une politique répressive telle qu’il fut forcé à s’enfuir de Modène pendant quelques jours.

Son fils, François V, lui succèda en 1846. Lors des émeutes de 1848-1849, il fut lui aussi forcé de s’exiler pendant quelques mois. Le 11 juin 1859, le duc quitta à jamais le duché de Modène suite à la défaite des Autrichiens à Magenta et le duché fut envahi par les armées du roi Victor-Emmanuel II de Sardaigne. Luigi Carlo Farini fut nommé gouverneur de Modène et organisa le plébiscite pour le rattachement au royaume de Sardaigne, puis, en 1860, au royaume d’Italie.

Modena - Author: MapMaster

Lien externe

Publicités