Étiquettes

Stromboli

L’île volcanique Stromboli fait partie de l’arc éolien situé au nord de la Sicile, dans la mer Tyrrhénienne. L’arc comprend les dix-sept îles de l’archipel de Lipari et un nombre considérable de monts sous-marins qui forment une structure géologique plus ou moins en forme d’anneau. L’ensemble est d’origine volcanique et deux îles ont encore des volcans actifs (Stromboli et Vulcano).

Stomboli - Author: Ferdinando chiodo

Mesurant environ 12 km² de superficie, l’île est en fait le sommet émergé d’un volcan qui culmine à 926 mètres au-dessus du niveau de la mer et dont la base se trouve à plus de 2 000 mètres en profondeur. L’activité géologique du volcan commença il y a 200 000 ans au nord-est de l’île actuelle. Il ne reste de ce premier volcan que le Strombolicchio, une cheminée volcanique qui émerge à 49 mètres au-dessus de la mer à quelques encablures du Stromboli. Ce dernier émergea il y a 100 000 ans et sa forme témoigne des différentes fissures que le magma trouva pour traverser la croûte terrestre, provoquant la création de nouveaux cratères et l’effondrement de certains reliefs. Son activité actuelle se situe à environ 750 mètres d’altitude par trois cratères alignés à l’intérieur de la Sciara del Fuoco, une grande dépression en forme de fer à cheval sur le versant nord-ouest du cône, créée il y a 13 000 ans par plusieurs effondrements successifs.

Stromboli - Author: Wolfgangbeyer dal de.wikipedia.org

Le Stromboli est le plus actif des volcans italiens, en activité constante depuis plus de 2 000 ans, avec des éruptions toutes les heures, parfois même tous les quarts d’heure. Cette fréquence valut à l’île son surnom de « phare de la Méditerranée ». Les éruptions sont caractérisées par des explosions de courte durée, formant des fontaines pouvant monter à plusieurs dizaines de mètres de hauteur et contenant des cendres, des fragments de lave incandescente et de blocs lithiques. Lorsque l’éruption est plus importante, la fluidité de la lave permet la formation de coulées que l’on peut voir depuis la mer.

L’île est habitée depuis l’Antiquité et son économie était basée sur la culture d’oliviers, de figuiers et de vignes en terrasse, ainsi que sur la pêche. Jusqu’au XIXe siècle, cette économie était florissante et l’île comptait quelques 4 000 habitants. La répétition des éruptions et des tremblements de terre, ainsi que l’apparition, dans les années 1930, du mildiou qui détruisit les vignes, entraînèrent l’émigration des habitants, principalement vers l’Australie et l’Amérique. L’île risquait d’être laissée à l’abandon, mais la sortie, en 1949, du film Stromboli terra di Dio de Roberto Rosselini attira l’attention du public et lança l’industrie du tourisme, la principale ressource économique actuelle.

Stromboli - Author: Charles Engelke

Le village de Stromboli est au nord-est du volcan et est le port d’arrivée sur l’île des bateaux en provenance de Milazzo, au nord de la Sicile. Au sud-ouest, le petit hameau de Ginostra offre le plus petit port d’Italie et n’est relié au village principal que par un difficile sentier qui passe par le sommet. Au total, il reste environ 400 habitants sur l’île. Chaque jour, des excursions avec des guides sont organisées pour grimper au sommet. Comme le volcan est l’un des plus surveillés et que la montagne est équipée de matériel scientifique hautement sophistiqué, les autorités ont imposé une réglementation extrêmement rigide pour les excursions, ce qui évite que l’île ne souffre du tourisme de masse.

Stromboli - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités