Mots-clefs

,

Sannicandro di Bari

La petite ville de Sannicandro di Bari est surtout connue pour son château au milieu de la ville. A la chute de l’Empire romain, la région subit les guerres entre les Byzantins et les Lombards, et, au VIe siècle, ces derniers construisirent un château au milieu du bourg appelé Mezardo et un mur de défense autour des habitations. Mezardo devint ainsi Castum Mezardi.

Au VIIe siècle, l’empereur byzantin Constant II détruisit le château et s’empara de la ville. Un siècle plus tard, des moines de saint Basile fondèrent un monastère consacré à saint Nicandre, premier évêque de Myre, et rebaptisèrent la ville Sannicandro.

En 916, les Byzantins reconstruisirent le château pour se défendre contre les attaques des Sarrasins. Il était composé d’un épais mur en pierre, de forme trapézoïdale avec six tours carrées, une à chaque angle et deux au milieu des murs de base. Lorsque les Normands prirent la région de Bari en 1071, Sannicandro fut proclamée baronnie dépendante du comté de Montescaglioso. Le château fut restauré dans le style normand et entouré de douves profondes avec un pont-levis près de la tour principale. Le palais seigneurial fut construit derrière le mur nord et, en 1087, une chapelle fut consacrée à saint Nicolas lorsque ses reliques arrivèrent à Bari.

Castello_normanno_svevo - Author: Frankiechimi

Au XIIe siècle, la région des Pouilles passa aux mains des Hohenstaufen de Souabe et, en 1242, l’empereur Frédéric II du Saint-Empire fit édifier une deuxième ceinture de murs de défense autour de la première pour créer un château seigneurial fortifié. Le palais fut modifié et de nouvelles douves furent creusées. Au total, neuf tours défendaient le château. Dans son souci de protection, l’empereur fit même construire un tunnel souterrain de plusieurs kilomètres qui aboutissait dans la campagne près de Bitetto, pour faciliter la fuite des occupants en cas d’attaque.

Sous les Angevins, en 1304, le village de Sannicandro entra dans les possessions de la basilique Saint-Nicolas à Bari. En 1806, le roi de Naples, Joseph-Napoléon Ier, abolit le système féodal dans son royaume et, alors que le chateau n’avait subi aucune modification pendant cinq siècles, il fut transformé, entre 1806 et 1875, pour pouvoir accueillir des habitations, des granges et des magasins afin de combler les pertes de revenu subies par le chapitre de Saint-Nicolas. Le mur extérieur fut percé, les douves comblées, le passage souterrain muré et les fenêtres à meneaux du palais transformées en balcon.

En 1951, le château passa des mains du prieur de Saint-Nicolas à celles de l’évêque de Bari et, en 1967, il fut racheté par la municipalité de Sannicandro.

Monumento_ai_caduti - Author: Frankiechimi

Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans la nuit du 25 au 26 juin 1943, les Alliés bombardèrent la ville et firent 87 victimes. Sannicandro reçut la médaille d’argent du mérite civique pour les secours qu’elle apporta aux survivants. Le monument aux morts qui commémore les 127 soldats tombés au combat pendant les deux guerres fut érigé en 1929 par l’architecte de Bari Saverio Dioguardi. La cloche à son sommet fut coulée avec le bronze des canons autrichiens.

La ville accueille chaque année plusieurs manifestations religieuses, dont la plus importante est celle de saint Joseph au mois de juin. Les deux foires les plus fréquentées sont celles de l’olive, tenue chaque deuxième dimanche d’octobre, et celle de l’orecchiette, les fameuses pâtes alimentaires de la région, qui se tient le dernier week-end d’août.

Sannicandro di Bari - Author: NordNordWest

Liens externes

Publicités