Étiquettes

Vieste

Vieste se trouve à l’extrémité du Gargano, l’éperon de la botte italienne, sur un promontoire rocheux formé de deux pointes: la Punta di San Francesco qui se dresse à pic au-dessus de la mer et qui est le centre historique médiéval et la Punta di Santa Croce, plus basse, qui s’est développée à partir du XIXe siècle. Entre les deux, une petite plage fait face au phare et, au sud et à l’ouest, deux splendides longues plages encadrent la ville. Au pied de la Punta di San Francesco se trouve le célèbre Pizzomunno, un monolithe en forme de menhir de 25 mètres de haut dont la légende dit que c’est un jeune homme pétrifié de douleur suite à l’enlèvement de sa bien-aimée par les sirènes. La côte environnante est sculptée par les éléments et présente de magnifiques sculptures naturelles et des criques qui, parfois, ne sont accessibles que par la mer.

Vieste.architiello - Author: LucaLuca

Grâce à sa proximité de la mer et aux conditions climatiques favorables, le site fut habité dès le Néolithique, comme en témoignent les nombreux sites archéologiques, nécropoles et outils en silex découverts dans les environs. Les populations se consacraient à l’agriculture, à l’élevage de bestiaux, à la pêche et, plus tard, au commerce maritime avec d’autres peuplements de la Méditerranée. A partir du Ve siècle, la ville entra dans la sphère d’influence grecque avant d’être englobée dans la République de Rome à la suite des guerres contre le roi d’Epire Pyrrhus Ier en 270 av. J.-C.

A la chute de l’Empire romain, Vieste fut occupée un temps par les Ostrogoths, puis passa dans les possessions de l’Empire byzantin d’Orient. Au IXe et Xe siècles, elle subit diverses attaques des Sarrasins. Devenue un siège épiscopal en 993, elle passa sous les Normands à la moitié du XIe siècle et connut une période de grand essor économique. Un château et une cathédrale y furent construits, endommagés en 1239 par les Vénitiens à la recherche de nouveaux ports pour leurs échanges avec l’Orient, puis reconstruits en 1240 par l’empereur Frédéric II du Saint-Empire. En 1266, la ville passa sous la domination des Angevins et jouit d’une période de calme et de prospérité, jusqu’au XVe siècle lorsque les attaques des Turcs commencèrent. Le 18 et 19 juillet 1554, le corsaire turc Dragut Rais réussit à prendre la ville et fit décapiter plus de 5 000 habitants. Après la guerre franco-espagnole du début du XVIe siècle, la ville fut administrée par les Bourbons du royaume des Deux-Siciles qui firent construire de nombreuses tours de défense pour éviter aux populations de nouvelles attaques par la mer.

Vieste - Author: Idéfix

Le château est un imposant édifice triangulaire qui surplombe la mer et domine la ville à distance. Il n’est pas visitable, car il est actuellement utilisé par la marine italienne. La cathédrale est située sur la Punta di San Francesco, dans le bourg médiéval. Son style est typique de l’art roman des Pouilles. Elle fut modifiée au cours des siècles et il ne reste que très peu de vestiges de la structure d’origine. Son campanile dut être reconstruit au XVIIIe siècle, après que l’ancien se fut effondré. La cathédrale est dédiée à l’Assomption de Marie.

Vieste accueille de nombreux festivals et fêtes traditionnelles durant l’année. La fête de Santa Maria di Merino est la plus importante et se tient chaque 9 mai.

Vieste - Author: NordNordWestLien externe

Publicités