Étiquettes

Cattedrale TraniLa cathédrale de Trani est l’un des plus beaux exemples d’architecture romane dans les Pouilles. Elle fut construite en l’honneur d’un jeune homme, Nicola Pellegrino, né vers 1075 à Stiri dans le sud de la Grèce. Imprégné de la foi, il chantait sans cesse le chant grégorien Kirie eleison au point que sa famille et ses voisins se moquaient de lui. Un jour, il décida de faire un pèlerinage à Rome et arriva à Otranto dans les Pouilles où il fut très mal accueilli par l’évêque qui le prit pour un fou. Il continua sa route par Lecce et Tarente et arriva finalement à Trani le 20 mai 1094. Impressionné par sa piété, l’évêque le recueillit, mais Nicola tomba malade et mourut quelques semaines plus tard, sans avoir pu réaliser son pèlerinage. Son corps fut enseveli dans la cathédrale et devint un lieu de recueillement. En 1098, il fut canonisé par le pape Urbain II et l’évêque de Trani décida la construction d’une nouvelle cathédrale en son honneur.

L’édifice actuel fut certainement construit sur l’emplacement de l’ancienne cathédrale dédiée à la Vierge. Les reliques de saint Nicolas furent placées dans une crypte au-dessous de la nef centrale et la cathédrale fut consacrée bien avant sa finition. La période la plus active de la construction de la cathédrale se situe entre 1159 et 1186 et les experts pensent qu’elle fut terminée en 1200. Le campanile fut érigé plus tard, entre 1230 et 1239, mais ne fut terminé dans sa forme actuelle qu’au milieu du XIVe siècle par l’évêque Giacomo Tura Scottini.

Cattedrale Trani - Author: fabriziolab

Pour alléger la masse globale, le campanile est percé de cinq fenêtres à meneaux qui s’élargissent en prenant de la hauteur, typiques du style roman, et est surmonté d’une tourelle octogonale à toit conique. Sa particularité est l’arc d’ogive qui se trouve à sa base et qui permet le passage. A cause justement de la fragilité de ses fondations, le clocher (qui fait 59 mètres de haut) a dû être entièrement reconstruit et consolidé en 1959.

La façade extérieure est caractérisée par un magnifique double escalier menant au parvis. Une rosace en dentelles de pierre et trois fenêtres la décorent. L’arrière de l’édifice fait face à la mer et est bosselé des trois absides parfaitement cylindriques percées d’arcs romans. Les façades latérales du transept sont décorés d’une rosace et de deux fenêtres à meneaux.

Le portail central en bronze est l’oeuvre du sculpteur Barisano da Trani et date de 1175. La face d’origine est exposée à l’intérieur de la cathédrale, alors que l’extérieur offre une copie parfaite réalisée en 2012. L’intérieur est divisé en trois nefs séparées par des colonnes doubles qui supportent les voûtes d’arêtes des nefs latérales. Le plafond de la nef centrale et du transept est en ferme de charpente. Sous l’église se trouvent deux cryptes, celle de saint Nicolas et celle de sainte Marie. Une échelle conduit à l’hypogée de San Leucio, creusé en-dessous du niveau de la mer et décoré de fresques.

Catedraleditrani - Author: Zumzum

La cathédrale est isolée au bord de la mer, pour être visible des vaisseaux qui se rendaient en croisade en Terre Sainte. Sa pierre en tuf calcaire typique de la région lui donne une couleur rose, presque blanche. Dans ce décor unique, le parvis est souvent utilisé pour des représentations d’opéra, de concert et de théâtre.

Trani - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités