Étiquettes

Ossessione - Visconti

Le mouvement cinématographique du néoréalisme naquit dans une Italie en pleine Seconde Guerre mondiale, alors que les réalisateurs de cinéma n’avaient plus les moyens financiers pour tourner en plateau et étaient forcés de filmer dans des lieux réels, parfois même avec des gens de la rue à la place d’acteurs professionnels. C’est dans ces conditions que Luchino Visconti réalisa son premier film, Ossession (Les Amants maudits en français) en 1943.

Pendant qu’il travaillait en France aux côtés de Jean Renoir dans les années 1930, Visconti avait eu l’occasion de lire la traduction française du roman de l’Américain James Cain, Le facteur sonne toujours deux fois, et peut-être avait-il vu le film qui s’en inspirait largement, Le dernier tournant, de Pierre Chénal. A son retour en Italie, il travailla à une adaptation du roman, en collaboration avec Mario Alicata, Giuseppe De Santis et Gianni Puccini.

Le film raconte l’épopée d’un vagabond, Gino, et d’une jeune femme mariée, la belle Giovanna, depuis leur première rencontre dans le relais routier que tient Giuseppe, le mari de Giovanna. Gino et Giovanna ont un véritable coup de foudre l’un pour l’autre et deviennent amants. Giovanna cependant ne suit pas Gino qui part à Ancône où il s’installe. Le hasard va réunir une nouvelle fois les deux amants qui décident de s’enfuir ensemble. Ils tuent Giuseppe et camouflent le meurtre en accident de la route. Alors que Gino voudrait partir à l’étranger, Giovanna décide de rester après avoir reçu l’argent de l’assurance. Gino, désabusé, la quitte pour une jeune prostituée, Anita. Pourtant, lorsqu’il apprend que Giovanna est enceinte, il revient. Alors qu’ils s’enfuient pour échapper à la police qui les surveille, ils ont un accident. Giovanna est tuée et Gino arrêté.

Visconti avait initialement prévu la comédienne Anna Magnani pour interpréter le rôle de Giovanna, mais elle était enceinte et il choisit Clara Calamai à la place. Gino fut interprété par Massimo Girotti et Giuseppe par Juan de Langa. Le film fut tourné pendant l’été et l’automne 1942 et sortit à Rome au printemps 1943, après avoir reçu l’approbation de la censure fasciste. Sous l’occupation allemande, après l’armistice de Cassibile de septembre 1943, les autorités fascistes le censurèrent et ordonnèrent la destruction de toutes les copies. Une fut heureusement sauvée, de laquelle toutes les copies actuelles furent réalisées.

A partir de 1945, le film ne put être diffusé qu’en Italie, car en raison de la guerre, Visconti n’avait pas pu acheter les droits à l’auteur et n’avait donc pas pu nommer le film d’après le titre du roman et en faire référence dans le générique. Pendant ce temps, en 1944, la Metro-Goldwyn-Mayer avait commencé la production du célèbre film qui sortira en 1946, Le facteur sonne toujours deux fois. Le film de Visconti ne put être distribué hors d’Italie qu’en 1976.

Je voulais faire une analyse succinte du film, mais j’ai découvert une analyse tellement profonde que je préfère la partager directement avec vous. Vous trouverez le lien ci-dessous.

Ossessione - Author unknown

Liens externes

Publicités