Mots-clefs

Università di Sassari

L’université de Sassari est la plus ancienne de Sardaigne. Avant sa fondation, les étudiants sardes devaient partir étudier à l’étranger, soit sur la péninsule italienne, soit en Espagne. Vers le milieu du XVIe siècle, les villes de Cagliari et de Sassari s’affrontèrent par le biais de leur parlement pour accueillir la première université royale de l’île. C’est Sassari qui eut l’occasion de fonder en premier un collège d’études, grâce au legs d’un de ses natifs, Alessio Fontana, alors fonctionnaire à la chancellerie impériale de l’empereur Charles Quint, qui établit un testament dans lequel il léguait tous ses biens à la ville pour la création d’un collège d’études. A sa mort en 1558, le Collège de Saint-Joseph fut fondé et son enseignement confié aux Jésuites.

Ce n’est cependant que le 9 février 1617 que le roi Philippe III d’Espagne éleva le collège au rang d’établissement académique et lui conféra ses statuts de première université royale de Sardaigne.

En 1765, la petite université introduisit sa première réforme en inaugurant quatre facultés: médecine; droit; théologie; philosophie et arts. Des professeurs de Turin furent envoyés pour améliorer le contenu de l’enseignement et pour transmettre la culture européenne et les idées des Lumières. L’un des résultats positifs de cette période fut qu’une plus grande attention put être portée sur la réalité sarde, ses problèmes, ses ressources économiques et naturelles, ainsi que sur son potentiel. Tout au long du XVIIIe siècle, les universités de Sassari et de Cagliari (qui entre-temps avait été fondée en 1626) participèrent à la circulation des nouvelles idées et contribuèrent ainsi à l’émergence d’une classe dirigeante moderne.

Université_de_Sassari - Author: LPLT

Dans les années 1820, l’université de Sassari connut une période de déclin telle que le gouvernement piémontais décida de la fermer en 1847. L’opposition de la population et des autorités locales réussirent à empêcher l’application du décret, mais en 1877, l’université fut déclassée, temporairement, au rang d’école secondaire.

Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, l’activité intellectuelle de l’université reprit avec vigueur, grâce à l’ouverture de facultés scientifiques et au développement des facultés de droit et de médecine. D’éminents professeurs enseignèrent au cours de cette période, notamment Francesco Coletti en statistiques, Claudio Fermi en hygiène médicale, Enrico Besta en histoire du droit et Achille Terraciano en botanique.

Actuellement, l’université comprend 11 facultés: Agronomie; Vétérinaire; Lettres et Philosophie; Droit; Médecine et Chirurgie; Economie; Pharmacie; Sciences politiques; Langues et Littératures étrangères; Sciences mathématiques, physiques et naturelles; Architecture. Le département phare est le centre pour le développement de la recherche biotechnologique et l’étude de la biodiversité de la Sardaigne et de la mer Méditerranée. L’université est également très active dans le cadre du programme européen INTERREG dont les objectifs sont le développement de la coopération transfrontalière et l’aide aux régions situées le long des frontières de l’UE.

Le siège historique de l’université est dans la ville de Sassari, mais certains bâtiments de cours sont situés à Alghero, Olbia, Nuoro, et Oristano. Le nombre de professeurs est de 760 et le nombre d’étudiants de 19 000. L’université offre également des programmes d’enseignement à distance et a développé des cursus de masters et de doctorats.

Sassari - Author: NordNordWestLiens externes

Publicités