Mots-clefs

Natta Giulio

Giulio Natta naquit en 1903 dans le quartier de Porto Maurizio à Imperia. A 16 ans, il passa son baccalauréat classique au lycée C. Colomb de Gênes et, à 21 ans seulement, il obtint son diplôme d’ingénieur industriel à l’Institut technique supérieur de Milan. L’année suivante, il reçut une bourse pour poursuivre ses études à l’université de Fribourg-en-Brisgau, où il se consacra à la recherche sur les macromolécules. De retour en Italie en 1927, il enseigna quelques années à Milan, avant d’être nommé en 1933 directeur de l’institut de chimie générale à l’université de Pavie. De 1935 à 1937, il s’installa à Rome pour enseigner la chimie physique à La Sapienza, avant d’être nommé directeur de l’institut de chimie industrielle à l’Ecole polytechnique de Turin. L’année suivante, en 1938, il fut nommé au même poste à l’Ecole polytechnique de Milan où il resta jusqu’en 1973. Atteint de la maladie de Parkinson, il mourut en 1979 à Bergame.

Natta commença sa carrière avec l’étude des solides au moyen des rayons X et de la diffraction des électrons. A partir de 1934, il étudia avec les mêmes méthodes les catalyseurs et la structure de certains polymères. Ses recherches cinétiques sur la synthèse du méthanol, sur l’hydrogénation sélective de composés organiques insaturés et sur l’hydroformylation amenèrent à une meilleure compréhension du mécanisme de ces réactions et à une amélioration de la sélectivité des catalyseurs. Dès 1938, Natta se consacra à l’étude de la polymérisation des alcènes et de la cinétique des réactions engendrées.

En 1953, une grande société italienne de chimie, Montecatini, lui fournit les fonds nécessaires pour élargir ses recherches sur les catalyseurs organométalliques à la polymérisation stéréospécifique, permettant la découverte de nouvelles catégories de polymères. Appliquées industriellement en 1957, ces études amenèrent au développement et à la création du Moplen, une matière plastique dans laquelle sont actuellement fabriqués la plupart de nos objets quotidiens, du Meraklon, une fibre synthétique, et du Moplefan, un film platique et étirable.

Moplen - Author: Archivio Edison SpaDans le cadre de ses recherches et en collaboration avec le chimiste allemand Karl Waldemar Ziegler, Natta découvrit des catalyseurs capables d’orienter sélectivement la stéréochimie des réactions de polymérisation d’alcènes, ce qui permit d’obtenir des polymères isotactiques ou syndiotactiques.

Je ne suis pas sûre d’en avoir saisi toutes les subtilités, mais cette découverte fut suffisamment importante pour que les académiciens de la Fondation Nobel décernent aux deux scientifiques le prix de chimie de 1963. A noter que Natta est le premier et, pour l’instant l’unique, Italien à avoir reçu le prix Nobel de Chimie.

Natta publia plus de 700 articles pour documenter ses activités scientifiques et techniques, dont environ 500 concernent les polymères, et il enregistra quelques 4 000 patentes. Il fut nommé membre honoraire dans un certain nombre de sociétés nationales de chimie, d’académies et d’universités, dont l’Accademia dei Lincei et la New York Academy of Sciences.

Giulio Natta - Author unknownLien externe

Publicités