Mots-clefs

Castelsardo

Les fouilles archéologiques montrent que la côte autour de l’actuel village Castelsardo était habitée bien avant l’arrivée des Romains, comme en atteste la présence de nombreux nuraghi (constructions coniques en pierres, datant d’entre le XVIe et le Xe siècle av. J.-C., qui pourraient avoir servi de tours de guet, de temples ou d’habitations). Plus tard les Romains construisirent un port sur une plage appelée Fritum Janii, d’où le nom actuel du port et de la colline de Frigiano.

L’histoire de la bourgade commence réellement au XIIIe avec l’arrivée de la puissante famille génoise, les Doria. Dans le cadre de leurs luttes contre la république maritime de Pise, les Doria construisirent en 1102 un château-forteresse, Castelgenovese, autour duquel se rassemblèrent quelques habitations. Le document officiel qui atteste de la fondation de Castelgenovese date de 1270.

Lorsque les Aragonais envahirent l’île à la fin du XIIIe siècle, Castelgenovese fut le dernier bourg de Sardaigne (exception faite de l’archipel de La Maddalena) à se soumettre. En 1448, il fut enfin annexé au royaume de Sardaigne et, pour l’occasion, il reçut le statut de ville royale directement dépendante de la Couronne d’Aragon. Cela permit lui permit de jouir d’une relative autonomie et de garder les statuts que lui avaient donnés les Doria. En 1503, la ville devint le siège de l’évêché d’Ampurias; l’église Sant’Antonio Abate fut construite sur un petit promontoire surplombant la mer et les fortifications restaurées. Vers 1520, Castelgenovese fut renommée Castelaragonese.

Castelsardo - Author: Michal Osmenda

En 1718, la Sardaigne passa aux mains de la Maison de Savoie en, en 1767, le roi Charles-Emmanuel III de Sardaigne rebaptisa Castelaragonese en Castelsardo pour la libérer de son passé espagnol. A noter que la ville, à l’instar d’Alghero mais au contraire des autres villes aragonaises comme Bosa, Cagliari, Oristano ou Sassari, garda les armes de la Couronne d’Aragon et ne fit pas figurer la Croix des Savoie sur son blason.

La ville perdit de son importance au début du XIXe siècle en raison de l’appauvrissement de la vie culturelle et sociale et du départ progressif des religieux de la région. De nombreux habitants émigrèrent et ce n’est qu’au XXe siècle que la villa retrouva un certain essor grâce à l’industrie du tourisme.

Castelsardo fait partie du territoire de l’Anglona avec une magnifique position sur la mer.  La côte est composée de criques déchiquetées par l’érosion et de falaises sculptées par les vents qui offrent des vues uniques sur le golfe d’Asinara. La ville a reçu de nombreux prix pour sa beauté, elle fait partie entre autres de « I borghi più belli d’Italia » et de « Village Terraneo », une association qui réunit les 17 plus belles cités de la Méditerranée européenne.

Sant'Andrea - Author: Markus Braun

L’édifice le plus impressionnant est la cathédrale Sant’Antonio Abate. Entre la fin du XVIe siècle et le XVIIIe siècle, la petite église originale subit de nombreuses modifications et elle mêle des éléments du gothique catalan au classicisme de la Renaissance. Son haut campanile est couvert par un dôme en mosaïque. L’intérieur est décoré par des fresque d’Andrea Lusso, le plus grand maniériste sarde, et le maître-autel est surmonté d’une peinture du XVe siècle, attribuée au peintre anonyme surnommé le Maestro di Castelsardo.

Nostra Signora Tergu - Author: @SardegnaCultura

Dans les collines à l’arrière du village, l’église Nostra Signora di Tergu est un chef-d’oeuvre de l’architecture romane en Sardaigne. Sa construction est attribuée au juge du judicat de Torres, Marianus Ier, qui régna de 1065 à 1082, et elle fut consacrée en 1117. En 1122, elle devint la possession de l’abbaye de Montecassino qui créa un monastère de Bénédictins. En 1444, l’église et le monastère entrèrent dans le patrimoine de l’archidiocèse de Torres.

rocher de l'éléphant - Author: ck mpk

Un autre élément incontournable de la ville est le rocher de l’Eléphant, une formation rocheuse d’environ quatre mètres de haut, fortement érodée par les éléments qui lui donnent l’aspect unique d’un éléphant assis.

Plusieurs événements rythment l’année à Castelsardo, en particulier les festivités de la Semaine sainte, organisées depuis la fin du XVIe siècle par la Confrérie de Santa Croce. Le Lundi saint est marqué par une procession religieuse jusqu’à l’église de Tergu où les meilleurs chanteurs sont choisis pour chanter les chants de la Passion.

Castelsardo - Author: NordNordWestLien externe

Publicités