Étiquettes

Lazio

La région du Lazio se situe au centre de l’Italie. Elle est composée de 5 provinces s’étendant des Apennins à la mer Méditerranée. Les montagnes occupent 26% de son territoire et sont situées à l’intérieur des terres. La plus haute, le Monte Gorzano, s’élève à 2 458 mètres à l’extrémité nord-est de la région, à la frontière avec les Abruzzes. Vient ensuite une zone de collines d’origine volcanique comme en témoignent les trois grands lacs au nord de Rome: le lac de Bolsena sur la chaîne des monts Vulsini; le lac de Vico sur les monts Cimini; et le lac de Bracciano sur le volcan Sabatino. Les collines descendent alors doucement vers la plaine Maremme au bord de la mer. La campagne romaine, une vaste plaine alluviale, occupe le centre du Lazio et entoure la ville de Rome. Le sud est caractérisé par la plaine des marais pontins, autrefois un immense marécage, et par la chaîne des monts Lepini et Albani.

Il fait bon vivre au Lazio: les températures sont typiquement méditerranéennes au bord de la mer, avec des étés secs et chauds, parfois même très chauds, des automnes pluvieux et des hivers frais. A l’intérieur des terres, dans la zone des collines et à Rome, la température descend rarement en dessous de zéro en hiver.

Lazio_Flag - Author Sinigagl

Beaucoup des statistiques régionales sont « faussées » par la présence de l’agglomération de Rome. Avec une population d’environ 5,7 millions d’habitants, le Lazio est la troisième région la plus peuplée de l’Italie, mais sur ce nombre, 4,2 habitent dans la province de Rome. La commune de Rome compte à elle seule 2,7 millions d’habitants. La densité de population globale de 332 habitants par km² varie de 800 dans la province de Rome à 60 dans la province de Rieti.

En ce qui concerne l’économie, 73% de la population active travaillent dans le secteur des services, Rome étant le centre de l’administration publique et des organismes gouvernementaux, sans parler du nombre de sociétés nationales et multinationales, publiques et privées, qui ont leur siège à Rome. Les entreprises régionales sont des PME actives dans les domaines du bâtiment, de l’ingénierie, de l’automobile, de l’électronique, de la pétrochimie, du textile ou du papier. Les revenus traditionnels agricoles sont assurés par l’artisanat, l’élevage, la pêche et la culture de raisins, de fruits, de légumes et d’olives.

L’histoire du Lazio fut également fortement influencée par l’existance de Rome. Dès le VIIe siècle av. J.-C., la cité de Rome émergea comme la puissance dominante politique et militaire. Après la chute de l’Empire romain, la région fut affaiblie par les invasions barbares et sarrasines. Dans les siècles qui suivirent, les bourgs et les villages du Lazio furent souvent l’objet des luttes entre les grandes familles romaines et les prélats, passant alternativement sous la domination des uns ou des autres. Ce n’est qu’au XVIe siècle que l’Eglise affermit suffisamment son pouvoir pour pouvoir les unifier politiquement dans les Etats pontificaux. A la prise de Rome par les troupes du roi de Savoie en septembre 1870, Rome et sa région furent réunies au tout nouveau royaume d’Italie.

La situation particulière entre le Lazio et Rome est notamment visible dans le choix des sujets des Poste Italiane. Sur la centaine de timbres qui sont illustrés par un sujet du Lazio, soixante-dix concernent la commune de Rome (voir la carte que j’ai créée avec un repère pour chaque article). Les provinces reçurent principalement les sujets touristiques, comme « commune », « parc national » et « tradition », alors que Rome reçut tous les thèmes urbains… comme s’il n’y avait pas d’autres villes dans le Lazio.

Mais quae sunt caesaris, caesari: « Abi, nuntia Romanis, caelestes ita velle ut mea Roma caput orbis terrarum sit » (Tite-Live Ab urbe condita Libri I, 16)

Map_of_region_of_Lazio - Author: Vonvikken

Lien externe

Advertisements