Mots-clefs

Gaeta01

Selon Virgile, Gaeta tirerait son nom de la nourrisse d’Enée, Caieta, qui aurait été enterrée à cet endroit. Mais selon l’historien grec Strabon, le nom viendrait du mot grec kaietas qui veut dire « cave », faisant référence aux nombreuses criques de la côte méditerranéenne.

Dès l’époque classique, Gaeta devint un lieu de villégiature pour les riches Romains qui y arrivaient par un embranchement de la Via Appia et le village était entouré de somptueuses villas donnant sur la mer. On trouve de nombreux vestiges de cette époque, dont le mausolée du consul et général Lucius Munatius Plancus du Ier siècle av. J.-C. qui se dresse sur le sommet du Mont Orlando.

Avec la chute de l’Empire romain commença une période sombre de transition, caractérisée par les pillages incessants d’abord des Lombards, puis des Sarrasins. En raison de sa position stratégique sur une péninsule naturelle, facilement défendable, Gaeta se transforma peu à peu en un bourg fortifié par des remparts, avec un château pour protéger la ville et les habitants des régions voisines qui y trouvaient assistance et protection.

Castello - Author unknown

La première mention du château remonte au VIe siècle dans la guerre contre les Goths. Il est aussi mentionné dans le Codex diplomaticus cajetanus du Xe siècle qui réunissait tous les documents historiques de Gaeta et des bourgs limitrophes. Enfin, son existence est attestée lors du règne de l’empereur Frédéric II qui fortifia les défenses de son empire, Gaeta comprise.

Après l’invasion des Lombards, Gaeta était restée sous la domination de l’Empire byzantin, mais à l’instar d’Amalfi, Sorrente et Naples, elle était pratiquement indépendante, grâce à son commerce maritime florissant. En 839, elle devint une seigneurie gouvernée par une dynastie de consuls d’origine byzantine. Un siècle plus tard, en 933, elle reçut officiellement le statut de duché. Le territoire conquis par les consuls fut rapidement perdu par les ducs lors des morcellements successoraux et, au XIe siècle déjà, le duché tomba entre les mains des princes de Capoue. En 1140, elle perdit définitivement son indépendance et fut annexée au royaume de Sicile par Roger II.

Dans les siècles qui suivirent, Gaeta fut à maintes reprises attaquée, conquise, reconquise, détruite, reconstruite, mais elle resta principalement attachée au royaume de Sicile, puis au royaume des Deux-Siciles. A cause de sa situation géographique stratégique sur la côte entre Rome et Naples, elle fut le théâtre de nombreux événements, dont les plus importants furent peut-être l’exil du pape Pie IX pendant la très courte existence de la république romaine en 1849 et, en 1860, l’ultime résistance du roi Francesco II des Deux-Siciles face aux forces du royaume de Savoie. Francesco II fut finalement vaincu, son royaume dissous et rattaché au tout nouveau royaume d’Italie.

Gaeta02

Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, Gaeta prit de l’importance grâce à son port. Après l’armistice de Cassibile du 8 septembre 1943, elle fut occupée par les Allemands qui craignaient un débarquement allié. Les habitants furent expulsés de la région et ne purent revenir qu’en juin 1944, après la libération de Rome par les alliés.

Dans les années qui suivirent la guerre, la ville connu un certain essor comme station balnéaire et elle devint connue pour ses produits agricoles, principalement les tomates et les olives. Cependant, l’économie ne réussit jamais vraiment à décoller, à l’image de toutes les régions du sud de l’Italie. De plus, son importance en tant que port maritime fut réduite à presque rien lorsqu’il fut décidé que les ferries à destination de l’île de Ponza  partiraient désormais de la ville voisine de Formia et non plus de Gaeta. Non seulement toutes les tentatives pour construire une industrie stable et permanente afin de procurer des emplois et un bien-être économique aux habitants échouèrent, mais la ville perdit en plus des éléments clés de son industrie, comme la raffinerie AGIP réduite à un simple dépôt et une usine de verre jadis florissante devenue une relique industrielle. Depuis 1967, l’OTAN s’est installée à Gaeta, générant quelques ressources grâce aux familles des marins qui se sont installées dans la ville.

Gaeta - Author: Ern

Heureusement, Gaeta reste une station balnéaire populaire. Ses étés chauds et secs attirent chaque année de nombreux touristes des agglomérations de Rome et de Naples. La côte avoisinante recèle de nombreuses plages et offre des magnifiques points de vue sur la Méditerranée. La ville elle-même mérite d’être visitée avec son château angevin, son mausolée romain et ses nombreuses églises. Elle est également connue pour la qualité de sa délicieuse cuisine. L’événement folklorique le plus important, le Gliu Sciosciu, a lieu chaque 31 décembre, lorsque les jeunes gens de la ville défilent en costume traditionnel dans les rues, en chantant des chants typiques et en jouant avec des instruments de musique construits à la main. Chaque mois d’août, une procession de la Vierge de Porto Salvo, protectrice des pêcheurs et des marins, honore toutes les victimes de la mer.

Gaeta - Author NordNordWest

Lien externe

Publicités