Mots-clefs

San Paolo fuori le mura02 - OK

Le 29 novembre 1998, le pape Jean-Paul II promulga la bulle d’indiction Mysterium Incarnationis pour annoncer le grand Jubilé de l’An 2000. Ce fut une année sainte extraordinaire sur plus d’un plan. D’abord, elle célébrait le deux millième anniversaire de la naissance de Jésus. Ensuite, les célébrations se tinrent à la fois à Rome et en Israël. Enfin, plusieurs dizaines de jubilés furent consacrés à des groupes particuliers de personnes.

Giubileo 2000 01

Les préparatifs durèrent trois ans, consacrées en 1997 à la réflexion sur le Christ, en 1998 à l’Esprit Saint et à sa présence sanctificatrice à l’intérieur de la communauté des disciples du Christ et en 1999 à la perspective de Dieu par qui le Christ fut envoyé sur terre et vers qui il retourna. De manière transversale, la Vierge fut présente tout au long de la phase préparatoire, contemplée et invoquée dans le mystère de sa maternité divine.

Giubileo 2000 02

Les conditions pour obtenir l’indulgence furent simplifiées par rapport aux années saintes précédentes. La confession, la communion, la prière pour le pape et la renonciation de l’attachement au péché restèrent obligatoires, mais la visite d’une seule église en une seule journée suffisait. Le pèlerin qui se déplaçait à Rome devait visiter l’une des quatre basiliques majeures, la basilique Saint-Laurent-hors-les-Murs ou les catacombes. Lors de sa visite, le pèlerin devait prendre part à la célébration de l’Eucharistie ou passer une demi-heure à l’adoration eucharistique. En Terre Sainte, il devait visiter l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, la basilique de la Nativité à Bethléem ou la basilique de l’Annonciation à Nazareth. En plus, dans tous les diocèses du monde, l’évêque indiquait dans quelle cathédrale ou église il fallait se rendre pour gagner l’indulgence du Jubilé.

Giubileo 2000 03

Lors des cérémonies d’ouverture, Jean-Paul II introduisit une nouveauté en ouvrant lui-même la Porte sainte des quatre basiliques majeures, alors que la tradition était que le pape n’ouvrît que celle de Saint-Pierre du Vatican et déléguât ce pouvoir à un cardinal pour les trois autres. Il ouvrit le 24 décembre 1999 celle de Saint-Pierre, le 25 décembre celle de Saint-Jean-de-Latran, le 1er janvier celle de Sainte-Marie-Majeure et le 18 janvier celle de Saint-Paul-hors-les-Murs. Pour cette dernière cérémonie, le pape avait annoncé la Semaine de prière pour l’Unité chrétienne et invité les chefs de toutes les religions chrétiennes à participer à un service oecuménique. Vingt-deux chefs acceptèrent l’invitation, ainsi qu’un délégué du Conseil des Eglises oecuméniques qui représentait 337 membres. L’ouverture de la porte se fit par Jean-Paul II, par le métropolite Athanasias, représentant du Patriarche oecuménique, et par l’archevêque de Cantorbéry, George Carey. A noter un absent notable: le représentant des Vaudois, la seule grande religion protestante en Italie, à cause de la dispute qui oppose les deux confessions en ce qui concerne l’indulgence du jubilé.

Porta Santa - Author unknown

Chaque semaine de l’année fut marquée par un jubilé particulier. La liste serait trop longue à donner ici, mais pour n’en citer que quelques uns: jubilés des diacres permanents, de la Curie romaine, des prêtres, du diocèse de Rome, des évêques, du dogme de l’immaculée conception, de l’apostolat des laïcs; jubilés des artistes, des ouvriers, des scientifiques, des journalistes, des forces et de la police armées, du monde de divertissement; jubilés de la famille, des vieillards, des handicapés, des émigrants, des prisonniers.

Giubileo 2000 04

Un des grands événements du jubilé se déroula le 12 mars 2000, la « journée de la rémission », lorsque Jean-Paul II demanda le pardon de Dieu pour les péchés commis par des membres de l’église, et en particulier, pour les péchés commis au nom de l’église. Un autre point fort de l’année fut le pèlerinage que fit le pape en Terre Sainte en mars. Il pria devant le Mur des Lamentations, dans lequel il glissa un billet demandant à Dieu de pardonner les péchés commis à l’encontre du peuple juif, et il célébra une messe au Cénacle de Jérusalem. Finalement, les Journées mondiales de la jeunesse, organisées en août à Rome, rassemblèrent deux millions de jeunes de 157 pays.

Giubileo 2000 05

Lien externe

Publicités