Mots-clefs

Colosseo04

La construction de l’amphithéâtre Flavien commença entre 70 et 72 de notre ère à l’emplacement du lac artificiel de la Domus Aurea construite par l’empereur Néron. A la mort de ce dernier en 68, son magnifique palais devint la personnification de l’empereur détesté: en moins d’une décade, la villa ne fut plus qu’une coque vide, dépouillée de sa somptueuse décoration, et l’espace démesuré que Néron s’était approprié fut rendu au peuple romain.

Colosseo

L’empereur Vespasien qui entendait dénoncer l’usurpation de la terre par Néron et afficher sa générosité à l’égard du peuple romain, si friand de spectacles, combla le lac et commença la construction d’un amphithéâtre. A sa mort en 79, le troisième étage était achevé. Le dernier niveau fut inauguré par son fils, l’empereur Titus, en 80 et l’amphithéâtre fut appelé Flavien, du nom de la famille de Vespasien et de Titus. Son surnom de Colisée date du Moyen Age et vient d’une statue colossale en bronze du dieu Soleil, haute de 35 mètres, représentant à l’origine Néron, que l’empereur Hadrien fit transporter près de l’amphithéâtre au IIe siècle. Les jeux grandioses qui furent organisés pour l’inauguration durèrent cent jours, 2 000 gladiateurs y prirent part et plus de 5 000 fauves furent mis à mort.

A99_big

Le deuxième fils de Vespasien, l’empereur Domitien, fit construire des galeries sous l’arène, pour desservir les pièces souterraines d’où sortaient les fauves et les gladiateurs et pour accueillir les machineries et les accessoires nécessaires aux changements de décor des combats. Ces galeries furent modifiées à plusieurs reprises par la suite, mais dans l’ensemble, mis à part les dommages causés par le temps et les hommes, l’amphithéâtre est tel qu’il fut construit il y a deux mille ans.

Colosseo02

Son enceinte, de forme elliptique, mesurait 188 mètres sur 156 et atteignait 48 mètres de hauteur. Il était composé de quatre étages, les trois premiers ouverts par des rangées d’arcades, le quatrième fermé par un mur percé de fenêtres. Le mur extérieur était construite en blocs de travertin, montés sans mortier, mais solidarisés par des agrafes de fer. Il était décoré de pilastres et de statues représentant des divinités et des personnages de la mythologie classique. Au faîte du mur, 240 mâts permettaient de tendre le velarium, une immense toile retractable qui protégeait le public du soleil et de la pluie. Les gradins, formant une pente de 37 degrés, reposaient sur sept anneaux concentriques d’arcades, elles-mêmes séparées par 80 murs rayonnants qui absorbaient la poussée des voûtes et des rangées de gradins. Les 80 arcades du rez-de-chaussée étaient numérotées  pour faciliter les entrées et de larges passages, appelés vomitoria, permettaient un accès et une évacuation rapide. Les quatre arcades axiales étaient réservées: celle du nord à l’empereur et à ses proches, les trois autres aux patriciens et aux sénateurs.

Colosseo - Author unknown

L’intérieur comportait trois parties: l’arena, la cavea (les gradins) et les deux tribunes d’honneur. L’arène mesuraient 86 mètres sur 54. Le plancher était en bois, recouvert de sable, et couvrait les galeries souterraines construites par Domitien. Un mur de 4,5 mètres de hauteur entourait l’arène et la séparait des gradins. Ceux-ci étaient numérotés par rangées et par sections. Les places étaient attribuées de façon stricte: les premiers rangs étaient réservés aux sénateurs, les suivants aux chevaliers, ensuite venaient les simples citoyens, les plus riches derrière les chevaliers. Les derniers gradins, attribués au menu peuple, étaient divisés par secteurs souvent réservés par groupes spécifiques: les soldats, les jeunes hommes, les femmes, les prêtres, les dignitaires étrangers, etc. La tribune du nord était réservée à l’empereur, celle du sud aux vestales. La capacité de l’amphithéâtre pouvait accueillir entre 50 000 et 70 000 spectateurs.

Colosseo03

Les jeux se déroulaient généralement selon un programme fixe: le matin, chasses et combats d’animaux (entre hommes et bêtes sauvages ou entre bêtes sauvages d’espèces différentes); exécution de condamnés, généralement livrés aux fauves, en intermède à l’heure du déjeuner; et l’après-midi, combats de gladiateurs. Parfois les spectacles reconstituaient des batailles célèbres ou des drames basés sur la mythologie romaine. Lors de son inauguration et dans les années qui suivirent, avant la construction des galeries souterraines, l’arène pouvait être remplie d’eau et l’amphithéâtre accueillait des simulations de batailles navales. Les jeux étaient financés par des particuliers et non par l’Etat et servaient à démontrer la puissance et le prestige de la famille organisatrice. Par exemple, en 107, l’empereur Trajan fêta ses victoires sur les Daces par des spectacles qui durèrent 123 jours et qui impliquèrent 11 000 animaux et 10 000 gladiateurs.

Colosseo - Author: Shardan

 Les jeux continuèrent pendant 500 ans. En 217, le Colisée fut gravement endommagé par un incendie et fut entièrement réparé vers 240. D’autres restaurations eurent lieu en 320, puis au milieu du Ve siècle. Condamnés par les empereurs chrétiens, les derniers combats de gladiateurs eurent lieu vers 435. Les derniers combats d’animaux furent organisés en 523. A partir du VIe siècle, l’arène fut transformée en cimetière. L’espace sous les gradins accueillit une petite église, des habitations et des ateliers. En 1349, un tremblement de terre provoqua l’effondrement du mur extérieur côté sud et les blocs de travertin tombés furent récupérés pour la construction d’églises et de palais. Pendant plusieurs siècles, le Colisée fut ainsi pillé, jusqu’au début du XVIIIe siècle, lorsque le père Angiolo Paoli, un moine carme, intervint auprès du pape Clément XI pour préserver ce qu’on croyait avoir été un lieu imprégné du sang des martyrs chrétiens. Le pape approuva le projet et Paoli fit murer les arcades. En 1749, le pape Benoît XIV fit du Colisée le lieu sacré du martyres des premiers Chrétiens et consacra l’édifice à la passion du Christ. Au début du XIXe siècle, des rampes de briques à chaque extrémité du mur extérieur furent ajoutées pour le consolider et l’intérieur fut restauré à plusieurs reprises aux XIXe et XXe siècles. Depuis le pontificat de Jean-Paul II, le pape conduit chaque Vendredi saint un chemin de croix de 14 étapes qui part du Vatican et se termine au Colisée.

Roma - Author: NordNordWestLien externe

Publicités