Étiquettes

Stadio Olimpico

Le stade olympique de Rome subit de nombreuses transformations depuis sa première construction dans le cadre de l’immense complexe sportif conçu par Benito Mussolini à la fin des années 1920. Le Foro Mussolini (l’actuel Foro Italico) comprenait l’Accademia fascista di educazione fisica  (actuellement le siège du Comité Olympique italien), le Palazzo delle Terme (magnifique piscine couverte aux murs décorés de sportifs et de nageurs), le Piazzale dell’Impero (grande place aux mosaïques blanches et noires représentant des sportifs ou formant le mot « DUCE » ou la lettre « M »), l’obélisque Mussolini (monolithe de marbre de Carrare à la gloire de Mussolini), le Stadio dei Marmi et le futur stade olympique, alors appelé le Stadio dei Cipressi.

Les travaux commencèrent en 1927, sous la direction de l’ingénieur Angelo Frisa et de l’architecte Enrico del Debbio et furent terminés pour les célébrations du dixième anniversaire de la Marche sur Rome en 1932. Les gradins en maçonnerie ne furent pas prévus dans cette première étape: les spectateurs s’asseyaient sur des terrasses herbeuses, comme à la Place de Sienne pour les courses hippiques. En 1937, de nouveaux travaux reprirent pour agrandir les structures sportives, mais ils furent interrompus en 1940 avec la Seconde Guerre mondiale.

Stadio Olimpico - Copyright free

En 1950, le chantier rouvrit sous la direction de l’ingénieur Carlo Roccatelli et de l’architecte Cesare Valle. Dans un premier temps, il fut décidé de construire un stade avec une structure plus complexe que celle finalement réalisée, mais le manque de fonds et les caractéristiques du terrain empêchèrent la réalisation de ce projet. A la mort de Roccatelli, les travaux furent repris par l’ingénieur Annibale Vitellozzi. Le stade avait une capacité d’environ 100 000 personnes et reçut alors le nom de Stadio dei Centomila. Il prit son nom actuel de stade olympique lors des jeux olympiques de 1960. Il accueillit les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux, ainsi que les compétitions d’athlétisme et certaines compétitions de football et d’équitation.

Stadio Olimpico - Author: Blackcat

Avant les grandes restructurations en prévision de la Coupe du monde de football de 1990, le stade accueillit un certain nombre d’événements, entre autres les Championnats d’Europe de football de 1968 et de 1980, et les Championnats du monde d’athlétisme de 1987. De 1987 à 1989, le stade fut entièrement démoli et reconstruit pour la Coupe du monde football de 1990. Le nombre de sièges étaient de plus de 82 000, ce qui en faisait le deuxième d’Italie après le stade San Siro à Milan. Le stade accueillit les matches du premier tour où jouait l’Italie, le huitième de finale Italie-Uruguay, le quart de finale Italie-Irlande, ainsi que la finale Allemagne de l’Ouest-Argentine.

Stadio Olimpico02 - OK

Pour la finale de la Ligue des champions 2009, le stade subit une nouvelle rénovation pour être conforme aux standards de l’UEFA. Les travaux furent importants et la capacité des spectateurs dut être réduite à 73 000, mais le stade est actuellement classé dans la catégorie « Elite » de l’UEFA.

Actuellement, le stade sert pour les entraînements des deux grandes équipes de football de Rome, la Lazio et l’AS Roma. Et depuis le début des années 1990, en dehors des manifestations sportives, le stade héberge un certain nombre de concerts. Les plus célèbres stars italiennes et internationales y ont chanté.

Roma - Author: NordNordWestLien externe

Publicités