Étiquettes

Goretti Maria

Maria Goretti naquit en 1890 à Corinaldo dans les Marches. Elle était la troisième d’une fratrie de six. Son père possédait une ferme, mais trop petite pour subvenir aux besoins de toute la famille. Vers 1896, la famille déménagea donc dans le Lazio, d’abord à Paliano près de Frosinone, puis à Ferriere di Conca dans les marais pontins.

Le père trouva un travail dans une exploitation agricole et partagea une habitation avec une autre famille, les Serenelli, qui avait huit enfants. Les deux familles étaient très proches, les conditions de vie étant extrêmement dures. Les enfants n’allaient pas à l’école et travaillèrent dès leur plus jeune âge. Malgré les problèmes liés à la pauvreté, la jeune Maria vécut dans un milieu familial serein et uni, animé par la foi chrétienne, où elle acquit une solide confiance dans l’amour providentiel de Dieu.

Cascina_Antica - Author: Torvindus

En 1900, le père, Luigi Goretti, mourut de la malaria. A l’âge de dix ans, Maria se retrouva en charge de ses petits frères et soeurs, du ménage et de la cuisine, pendant que sa mère et ses aînés allaient travailler aux champs. Dans la promiscuité dans laquelle vivaient les deux familles, Maria rencontrait souvent un des fils Serenelli, Alessandro, alors âgé de dix-huit ans. Ce dernier tomba rapidement amoureux de l’enfant et la poursuivit de ses assiduités.

Le 5 juillet 1902, après avoir essayé deux fois de la séduire sans succès, il voulut l’entraîner de force à l’intérieur de la maison, mais elle résista en invoquant le nom de Dieu. Fou de rare, il la poignarda quatorze fois avec un poinçon. Elle fut conduite à l’hôpital, où elle mourut de ses blessures le lendemain. Lorsque le prêtre lui administra l’extrême-onction, elle lui dit qu’elle pardonnait Alessandro et qu’elle espérait que Dieu en ferait de même.

Alessandro fut condamné à trente ans de prison. Il fut libéré en 1929 et, dans la nuit de Noël 1934, il rendit visite à la mère de Maria, Assunta Carlini, pour implorer son pardon. Elle lui répondit que sa fille lui avait pardonné, que Dieu lui avait pardonné et qu’elle lui pardonnait aussi. C’est ensemble qu’ils assistèrent aux cérémonies de béatification en 1947, puis pendant l’année sainte 1950, à celles de canonisation conduites par le pape Pie XII qui déclara Maria sainte martyre de la pureté. Santa Maria Goretti est célébrée le 6 juillet et est la patrone de la chasteté, des victimes de viol, des jeunes filles, de la pauvreté, de la pureté et du pardon.

Alessandro entra comme frère lai chez les Franciscains et travailla comme jardinier au couvent des Pères Capucins d’Ascoli Piceno. Il mourut au couvent de Macerata le 6 mai 1970, à l’âge de 87 ans.

Maria_Goretti - Author: Norbert Schnitzler

Lien externe

Publicités