Mots-clefs

,

Pantheon

Le Panthéon de Rome est le monument le mieux conservé de l’Empire romain qui nous soit parvenu. Le bâtiment actuel date du Ier siècle apr. J.-C., sous l’Empereur Hadrien. A l’origine, un premier Panthéon fut construit en 27-25 av. J.-C. par Marcus Vipsanius Agrippa pour commémorer la victoire des forces de l’empereur Auguste sur celles de Marc-Antoine et de Cléopâtre, à la bataille navale d’Actium. Il était dédié à tous les dieux et, selon Pline l’Ancien, ses colonnes et ses statues étaient des chefs-d’oeuvre. Il fut détruit une première fois dans l’incendie qui ravagea le Champ de Mars en 80, fut restauré par l’empereur Domitien, puis fut détruit une seconde fois dans l’incendie de 110.

Pantheon - Author: Remi Jouan

Entre 115 et 127, l’empereur Hadrien reconstruisit totalement le Panthéon sur les ruines du premier. Il conserva l’axe nord-sud de l’édifice, mais inversa l’orientation de l’entrée et la dirigea vers le nord. Sur le fronton, il fit inscrire une dédicace qui rappellait que le monument occupait l’emplacement du Panthéon d’Agrippa: « M.AGRIPPA.L.F.COS.TERTIVM.FECIT » (Marcus Agrippa, fils de Lucius, consul pour la troisième fois, le fit construire).

Pantheon - Author: Piotrus

Le temple est articulé en trois blocs architecturaux aux formes géométriques classiques (le pronaos surmonté d’un fronton triangulaire, un vestibule quadrilatère et une rotonde surmontée d’une coupole) unifiés par une corniche médiane. Le pronaos comporte seize colonnes corinthiennes de granite, à chapiteaux de marbre, disposées sur trois rangs. Ainsi disposée, la colonnade délimite trois nefs dont la centrale conduit à la grande porte du temple. La rotonde est un mur parfaitement circulaire de 58 m de diamètre extérieur qui forme une double paroi de près de 7 m d’épaisseur. Au niveau inférieur, des exèdres semi-circulaires ou trapézoïdales à colonnes alternent avec des petits édicules. Le niveau supérieur fut modifié au XVIIIe siècle par l’architecte Luigi Vivantelli qui mura les grandes fenêtres sous la coupole et les remplaça par de fausses fenêtres rectangulaires grillagées et un décor de plaques de marbre de couleur et de faux pilastres en porphyre.

Pantheon - Author: Jean-Christophe BENOISTLa coupole est la plus grande de toute l’Antiquité et reste la plus grande du monde en béton non armé. Elle dessine la moitié d’une sphère parfaite inscrite dans un cylindre. Son diamètre est égal à celui de la rotonde et à la hauteur de l’édifice, soit 150 pieds romains (43,3 mètres). Formée de cinq ordres de caissons concentriques en béton qui vont en se resserrant et en s’allégeant par l’amincissement et l’inclusion de scories volcaniques, elle ouvre par un oculus de 8,7 mètres de diamètre sur la lumière du jour. Encore de nos jours, nous ne savons pas exactement comment les ingénieurs romains ont procédé pour la monter. 

Pantheon - Author: Baukunst_Etrusker_Römer

Le Panthéon fut restauré en 202 sous l’empereur Septimius Severus. A la fin du IVe siècle, il fut abandonné, suite aux interdictions de sacrifice, de fréquentation des temples et de toute forme d’activité païenne imposées par l’empereur Théodose Ier en 392 et, lors des invasions barbares, les statues servirent vraisemblablement à payer la rançon que demandait le roi des Wisigoths Alaric Ier. Mais en 609, il fut offert par l’empereur byzantin Phocas au pape Boniface IV qui le consacra à Sainte-Marie aux Martyrs, nom qu’il porte encore de nos jours. Cette consécration le sauva certainement du vandalisme et des destructions délibérées qui ruinèrent la plupart des monuments de la Rome antique pendant le bas Moyen Age.

Pantheon - Author: Emilio Labrador

Cependant, il subit quand-même quelques dommages. En 663, l’empereur byzantin Constant II (641-668) qui menait campagne contre les Lombards en Italie du sud séjourna brièvement à Rome. À court de fonds, il fit récupérer les tuiles de bronze doré qui couvraient la coupole. Une couverture de plomb les remplaça en 735. Par ailleurs, avec le temps, les plaques de marbre qui recouvraient l’extérieur disparurent complètement. Mais la plus grande perte se passa au XVIIe siècle, sous le pape Urbain VIII. Grand bâtisseur, il commanda à Gian Lorenzo Bernini le célèbre baldaquin surplombant l’autel pontifical de la basilique Saint-Pierre. Le bronze nécessaire à sa construction fut arraché au revêtement des poutres du portique du Panthéon, ce qui fit dire aux Romains: Quod non fecerunt barbari, fecerunt Barberini (ce que n’ont pas fait les Barbares, les Barberini l’ont fait).

Pantheon - Author: Rudolf von Alt

L’autre grande modification que fit faire Urbain VIII est l’ajout de deux clochetons jumeaux sur le vestibule. Ils furent éliminés en 1882, ce qui rendit son aspect originel au fronton.

Tomba_di_Vittorio_Emanuele_II - Author: Rapallo80

Comme dans les autres églises chrétiennes, le Panthéon contient les tombeaux d’hommes illustres. Raphaël demanda à y être enterré. Son sarcophage antique est gravé des vers de Pietro Bembo: ILLE HIC EST RAPHAEL TIMUIT QUO SOSPITE VINCI RERUM MAGNA PARENS ET MORIENTE MORI (Ci-gît Raphaël, à sa vue la nature craignit d’être vaincue; aujourd’hui qu’il est mort, elle craint de mourir). Les deux premiers rois d’Italie, Victor-Emmanuel II et Umberto Ier, ainsi que la femme de ce dernier, la reine Marguerite de Savoie, y sont également enterrés.

Le Panthéon a inspiré de nombreuses autres constructions, en particulier la Villa Almerico Capra d’Andrea Palladio à Vicenza et la rotonde de l’université de Virginie, dessinée par Thomas Jefferson.

Roma - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités