Mots-clefs

Sassoferrato01

Peu de détails nous sont connus de la vie de Giovanni Battista Salvi. Il naquit en 1609 à Sassoferrato, un petit village dans les Marches dont il prit le nom. Il fit son apprentissage chez son père, Tarquinio Salvi, dont quelques oeuvres sont encore visibles, notamment dans l’église de Sassoferrato.

Self portrait - Author: Sassoferrato

On pense qu’il aurait ensuite perfectionné sa formation chez le peintre Domenico Zampieri, dit le Dominiquin, aux côtés d’un autre élève, Guido Reni qui serait devenu, selon certains historiens, son mentor. Ses peintures montrent également l’influence d’Albrecht Dürer, du Guerchin et surtout de Raphaël qu’il admirait.

sassoferrato02

Il Sassoferrato était un excellent peintre copiste et fut régulièrement chargé d’exécuter des copies d’oeuvres de grands maîtres comme Raphaël. C’est pourquoi, même s’il vivait en pleine explosion baroque, son style n’est pas sans rappeler celui de la Renaissance avec des lumières douces et délicates. Ses sujets favoris étaient des représentations religieuses, alors très à la mode dans le cadre de la Contre-Réforme menée par l’Eglise catholique. Il était surtout connu pour ses portraits de la Vierge au point qu’il fut surnommé « le peintre des Madones ».

La plupart de ses oeuvres sont dispersées dans des collections privées. On peut toutefois admirer son art dans quelques églises, en particulier dans la basilique Sainte-Sabine à Rome et dans le monastère bénédictin Saint-Pierre à Perugia, ou dans des musées, notamment la Collection royale au château de Windsor en Angleterre.

Vierge en pleurs - Author: SassoferratoLien externe

Publicités