Mots-clefs

Palazzo Montecitorio, Roma

Le Palazzo Montecitorio est le siège de la Chambre des députés, une des deux assemblées (l’autre étant la Sénat de la République au Palazzo Madama) qui constituent le parlement italien. Le palais fut commandité au XVIIe siècle par le pape Innocent X à Gian Lorenzo Bernini pour en faire la future demeure de la famille Ludovisi, mais les travaux durent être interrompus à la mort du pape à cause d’un manque de trésorerie.

Palazzo Montecitorio

Le chantier fut relancé à la fin du XVIIe siècle, cette fois sous la direction de l’architecte Carlo Fontana qui modifia profondément le projet de Bernini, ne conservant que la façade convexe sur laquelle il ajouta un clocher-mur. Destiné tout d’abord à accueillir un hospice pour les pauvres, il devint, à son inauguration en 1696, le siège des tribunaux pontificaux. Plus tard, le Palais accueillit également le gouvernorat de Rome et la direction de la police, ce qui en fit le centre de la vie judiciaire et administrative du gouvernement pontifical.

Palazzo Montecitorio - Author: Manfred Heyde

Après la dissolution des Etats pontificaux et le transfert de la capitale du royaume d’Italie à Rome en 1870, le palais Montecitorio fut choisi pour accueillir la Chambre basse du parlement. L’intérieur fut totalement modifié pour les exigences de sa nouvelle fonction par l’architecte Paolo Comotto qui construisit également, dans l’immense cour intérieure, une salle semi-circulaire à gradins sur un chassis en fer entièrement recouvert de bois. L’hémicycle était malheureusement mal isolé et doté d’une très mauvaise acoustique. En 1900, il fut fermé et les députés siégèrent jusqu’en 1918 dans une petite salle annexe pendant que d’importants travaux de restructuration étaient menés dans l’ensemble du palais.

L’architecte Ernesto Basile ne garda de l’ancien palais que la partie frontale: en procédant à la démolition des rues environnantes, il inséra dans le nouvel espace créé un grand édifice en travertin et briques rouges, de forme carrée et avec quatre donjons de style moyenâgeux à chaque coin, au milieu duquel il construisit le nouvel hémicycle. Il réaménagea également l’intérieur du palais avec la création de plusieurs grands salons de réception, de salles pour les commissions, de salles de lecture et de couloirs qu’il décora dans le style Art nouveau.

Palais Montecitorio - Author: www.camera.it

L’hémicycle est recouvert de lambris de chêne et coiffé d’un ample vélarium en verre coloré, de style Art nouveau, oeuvre de Giovanni Beltrami. La salle est embellie par deux oeuvres d’art symboliques: un grand panneau en bronze de Davide Calandra représentant la glorification de la Maison de Savoie, et un frise peinte par Giulio Aristide Sartorio, consacrée à l’histoire du peuple italien.

Le plus célèbre des salons est le Transatlantico placé à l’extrémité de l’aula. Le sol est en marbre polychrome sicilien et les meubles furent dessinés par Basile. Le plafond, réalisé par une entreprise de Palerme spécialisée en aménagement de bateaux, rappelle les décorations des grands paquebots. Ce salon est également appelé le « couloir des pas perdus », car il accueille les parlementaires pendant les pauses entre les séances et les entretiens avec les journalistes accrédités.

Un autre beau salon est le salon de la Louve, situé derrière la façade principale, dont le luxe de la décoration est enrichi encore davantage par des tapisseries flamandes accrochées au mur. Il est caractérisé par la copie de la fameuse sculpture en bronze de la Louve capitoline. C’est dans cette salle que, le 2 juin 1946, furent proclamés les résultats du référendum institutionnel qui décrétait la naissance de la République.

Le salon de la Reine, le couloir des bustes, la gallerie des Présidents, la salle du Cavalier ou la salle Aldo Moro méritent également l’attention, soit par la richesse de leur décoration, soit par leur importance historique.

Montecitorio - Author: Geobia

Sur la place Montecitorio se dresse l’obélisque qui servait de gnonom à l’Horologium d’Auguste sur le Champ de Mars. Il fut amené d’Héliopolis à Rome en 10 av. J.-C. par Auguste. Au Xe ou au XIe siècle, il s’écroula et se brisa en plusieurs morceaux. Lorsqu’il fut érigé sur sa place actuelle en 1789, il fut fixé sur une base en granite pour remplacer les fragments manquants. Sa hauteur est de 34 mètres avec le piédestal et le globe en bronze sur sa pointe.

Roma - Author: NordNordWestLien externe

Publicités