Étiquettes

Palazzo dei Congressi01

Le quartier de l’EUR (Esposizione Universale di Roma) fut planifié au milieu des années 1930 lorsque le gouverneur Giuseppe Bottai proposa à Benito Mussolini d’organiser une exposition universelle où la civilisation italienne serait représentée et exaltée. Mussolini aima l’idée et décida de programmer l’événement pour 1942, afin de le faire coïncider avec le vingtième anniversaire de la marche sur Rome. La quartier choisi fut celui « des trois fontaines », une zone alors inhabitée au sud-est de Rome que Mussolini voulait transformer en pôle d’expansion en direction de la mer. L’architecte Marcello Piacentini fut sélectionné pour devenir le directeur du projet. Il était l’un des plus éminents architectes de l’époque et avait dirigé le chantier de l’université de La Sapienza et le percement de la Via della Conciliazione. Il conçut un projet qui couvrait 400 hectares et comprenait la construction de pavillons provisoires et de bâtiments permanents dont la grandeur et l’architecture rappelaient la gloire de l’Empire romain. L’idée était de construire une ville autonome et indépendante qui ne serait pas uniquement destinée à l’exposition universelle, mais qui puisse durer et s’étendre ultérieurement. En 1938, la version finale était prête et les travaux commencèrent en 1939.

EUR 1953 - Author unknown

L’exposition universelle fut annulée lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, mais les travaux continuèrent jusqu’en 1943. Dans ce court laps de temps, Piacentini réussit à construire quelques bâtiments qui sont encore considérés de nos jours comme les symboles de l’immense projet que Mussolini voulait édifier: le Palazzo della Civiltà, le Palazzo dei Congressi, la Piazza Imperiale avec l’obélisque dédiée au physicien Guglielmo Marconi, la basilique des Saints-Pierre-et-Paul et le lac artificiel.

En 1943, lorsque la guerre éclata sur le territoire italien avec le débarquement des Alliés, les travaux s’interrompirent. Le nouveau quartier subit de graves dommages lors des bombardements. Plus tard, il servit de caserne d’abord aux troupes allemandes, puis aux troupes alliées, et à la fin de la guerre, de refuge aux personnes déplacées. Au début des années 1950, les autorités municipales décidèrent de faire de l’EUR un quartier d’affaires éloigné du centre-ville, une idée révolutionnaire pour l’époque. Dans les années qui suivirent, elles rénovèrent les bâtiments déjà achevés et en construisirent des nouveaux, dans un style contemporain, au milieu de grands parcs. Le projet inclut également des bâtiments sportifs monumentaux, comme le Vélodrome (aujourd’hui détruit), la Piscina delle Rose et le Palazzo dello Sport (l’actuel PalaLottomatica), en prévision des jeux olympiques de 1960. De nos jours, l’EUR accueille, outre des immeubles locatifs, des administrations publiques et des entreprises privées, les sièges de la Banca di Roma, des Poste Italiane et de la sécurité sociale, et de nombreuses multinationales.

Palazzo dei Congressi02

Le projet du Palais des Congrès fut mis au concours en 1937 et remporté par l’architecte Adalberto Libera. L’emplacement fut choisi pour faire pendant au Palazzo della Civiltà, de l’autre côté de la Via Imperiale (aujourd’hui Via Cristoforo Columbo). L’architecte conçut un bâtiment typique de l’ère mussolinienne: imposant et fonctionnel, mais il sut combiner des lignes modernes avec un style classique, de telle sorte que le résultat est un bâtiment indéniablement élégant, admiré dans le monde entier.

La façade principale est ornée de 14 colonnes en granit de 14 mètres de hauteur. Le bâtiment est surmonté d’un tambour carré qui soutient une voûte d’arêtes monumentale et qui est entouré d’un espace ouvert utilisé comme terrasse panoramique. En 1939, plusieurs concours furent organisés pour la décoration intérieure avec pour sujets la naissance de Rome, l’Empire romain, l’universalité de l’Eglise et la Rome de Mussolini. Les artistes furent choisis en fonction de leur soumission à ces exigences thématiques, mais les oeuvres qui étaient restées inachevées en 1943 furent modifiées lors de la rénovation de 1954 en raison de leur contenu politique.

Palazzo des Congressi - Author unknown

En 1960, le palais accueillit toutes les compétitions d’escrime, celles du pentathlon incluses, des jeux olympiques. En raison de ses grandes volumes, il avait été décidé d’en faire le centre de l’organisation et des infrastructures furent spécialement montées pour recevoir les athlètes, les journalistes et les officiels.

Le 10 janvier 1977, le palais fit l’objet d’un attentat que la police définit comme un acte d’intimidation contre le Mouvement social italien, parti d’extrême droite, qui devait tenir son Congrès quelques jours plus tard. L’incendie provoqué par les explosions ravagea le bâtiment. La rénovation permit de moderniser les installations et le palais est aujourd’hui le lieu de prédilection de nombreuses manifestations.

Roma - Author: NordNordWestLiens externes

Publicités