Étiquettes

Tempietto di Bramante

Le chef-d’oeuvre architectural de Donato Bramante, le Tempietto, se trouve sur le lieu traditionnel de la crucifixion de saint Pierre sur les flancs du Janicule. Au IXe siècle déjà, une église et un monastère avaient été construits en commémoration du martyre du saint. Le complexe passa successivement aux mains des Bénédictins, des Célestins et des Ambrosiens, avant de revenir à l’ordre de Saint-Benoît. En 1472, le pape Sixte IV attribua les bâtiments, en mauvais état, à l’ordre réformé des Franciscains d’Amedeo da Silva qui restaura et agrandit le monastère, et remplaça la vieille église par une nouvelle. Le financement se fit en partie grâce à Louis XI de France et aux souverains espagnols, Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille. En 1500, le pape Alexandre VI consacra la nouvelle église, San Pietro in Montorio

Deux ans plus tard, le roi Ferdinand lança un concours pour la construction d’un temple à l’intérieur de la première cour du monastère. L’architecte Bramante remporta le projet et conçut un des exemples les plus importants de l’architecture de la Renaissance. Dès la fin de sa construction, le Tempietto fut acclamé et cité par deux grands maîtres de l’architecture, Sebastiano Serlio et Andrea Palladio, qui le déclarèrent digne de figurer aux côtés des ouvrages des anciens. Il influença les peintres contemporains de Bramante à tel point que certains, comme Raphaël et Giorgio Vasari, s’en inspirèrent dans leurs fresques.

Le Tempietto est construit exactement au-dessus d’une crypte circulaire au centre de laquelle une marque représente l’endroit où la croix du saint Pierre fut plantée. Cette crypte était considérée à l’époque de Bramante comme les restes de Tropeion Petri, le petit sanctuaire qui, selon la tradition et les témoignages du IIe siècle, avait été dédié à la mémoire du saint.

Tempietto - Author: Oliver-Bonjoch

Bramante reprit le modèle des temples circulaires édifiés originellement pour les martyrs, s’inspirant de la tholos antique. Autour d’un corps circulaire orné de niches profondes, 16 colonnes soutiennent un entablement décoré en alternance de triglyphes et de métopes conformes aux descriptions de l’ordre dorique de l’architecte romain Vitruve. Depuis l’Antiquité, c’était la première fois qu’un architecte reproduisait l’ordre dorique d’une manière aussi fidèle. Les colonnes sont en granit gris, alors que le reste de l’édifice est fait en travertin.

tempietto-Bramante - Author: m10

L’intérieur, d’environ quatre mètres de diamètre, est plus un lieu symbolique et commémoratif qu’un espace dédié aux cérémonies lithurgiques. Les murs en marbre sont ornés de 16 colonnes engagées et de hautes niches dont quatre accueillent les statues des évangélistes. L’autel est surmonté d’une statue de saint Pierre. Le sol, en marbre polychrome, est dans le style cosmatesque.

Rapporti geometrici - Copyright free

Le bâtiment fut conçu en utilisant des relations géométriques simples: L’architrave se situe exactement entre le pied des colonnes et le sommet de la coupole; cette dernière a un rayon égal à sa propre hauteur et à la hauteur du tambour sur lequel elle repose; et son diamètre est égal aux deux tiers du diamètre de la circonférence extérieure de la colonnade.

Bramante s’inspira fortement du plan centré du Panthéon pour concevoir le Tempietto. A l’époque, le Panthéon faisait l’objet de beaucoup d’études de la part des architectes dans leur poursuite de représenter la réalité divine et le cosmos, surtout en ce qui concernait la forme circulaire, expression conceptuelle et visuelle de « la figure du monde ». Dans son projet initial du Tempietto, Bramante conçut une série de cercles concentriques qui partaient de l’intérieur du temple et qui rayonnaient jusqu’à l’extérieur d’une cour circulaire ornée d’un péristyle de 16 colonnes, de manière à souligner la parfaite symétrie de l’ensemble et la centralité du temple. Cette cour ne fut malheureusement jamais construite et le Tempietto est actuellement enfermé dans une cour rectangulaire. Mais l’on peut penser que Gian Lorenzo Bernini s’inspira en partie de ce projet pour sa majestueuse colonnade de la place Saint-Pierre.

Roma - Author: NordNordWestLien externe

Publicités