Étiquettes

Castello di Ostia

Entre 1483 et 1486, le cardinal Giuliano Della Rovere, futur Jules II, fit construire autour d’une tour élevée cinquante ans plus tôt par le pape Martin V un château sur les bords du Tibre, entre Rome et la mer. Le projet est attribué à Baccio Pontelli, mais dans Le Vite de’ più eccellenti pittori, scultori e architettori, Giorgio Vasari l’attribue à Giuliano da Sangallo. D’autres historiens y voient la marque de Francesco di Giorgio Martini ou encore celle de Francione.

Ostia - Copyright freeLe château servait de fortification militaire en cas d’attaque de Rome par la mer et de douane pontificale. Il était situé directement sur la rive gauche du Tibre entre le bourg médiéval d’Ostia Antica et l’embouchure du fleuve. Mais la crue de 1557 détourna le Tibre de son lit et le château se retrouva au milieu des terres, devenant ainsi inutile. Il fut dès lors abandonné et tomba rapidement en ruine. Il servit d’entrepôt et d’écurie pour les agriculteurs et les bergers de la région pendant des siècles, jusqu’au XXe siècle lorsque les marais qui l’entouraient furent asséchés et le gouvernement entreprit sa restauration.

L’ouvrage présente des caractéristiques innovantes et des connaissances militaires considérables. Son plan est triangulaire avec deux donjons cylindriques aux angles et une tour de garde, d’environ de 24 mètres de hauteur et de 15 mètres de diamètre. Un chemin de ronde fait le tour des murailles, derrière les créneaux. A l’origine, il était entouré d’un large fossé alimenté par les eaux du Tibre. Les murs sont entièrement en briques, très épais et inclinés à la base, afin de réduire l’impact des projectiles. L’artillerie pouvait tirer depuis des abris à travers des petites ouvertures à la hauteur du chemin de ronde et il y avait des ouvertures au niveau du sol prévues pour le tir des canons. Ces caractéristiques militaires font du château un exemple important de forteresse de transition de la fin du XVe siècle, avant l’émergence des fortifications modernes.

castello - Author: Lalupa

On entrait dans le château par un ravelin, à l’origine séparé de la porte d’entrée par un pont-levis. La cour centrale donnait accès à deux zones distinctes. Les casemates et les logements des soldats étaient situés le long des murailles, alors que les appartements privés du cardinal se trouvaient dans la partie centrale. On peut encore y voir des fresques sur le mythe d’Hercule, réalisées au début du XVIe siècle par Baldassare Peruzzi.

Le musée est ouvert aux visiteurs et expose quelques objets trouvés pendant les fouilles dans les environs immédiats du château ou à l’intérieur de la forteresse lors de sa restauration.

Ostia - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités