Mots-clefs

Statue de Marc Aurèle

On ne trouve aucune mention dans les sources littéraires antiques de la statue équestre dédiée à l’empereur Marc Aurèle, mais il est probable qu’elle fut érigée en 176 apr. J.-C., en même temps que de nombreux autres monuments construits en hommage à la victoire romaine sur les peuples germaniques, ou en 180, peu de temps après la mort de l’empereur. En ce temps-là, les statues équestres étaient très nombreuses et les descriptions de la Rome impériale en énumèrent jusqu’à vingt-deux de la même stature que celle de Marc Aurèle. Cette dernière, cependant, est la seule à nous être parvenue, grâce à la mauvaise identification du cavalier qui, pendant des siècles, passa pour être l’empereur Constantin Ier. Les autres statues furent malheureusement soit fondues pour réutiliser le bronze dans des pièces de monnaie ou de nouvelles sculptures, soit détruites au Moyen Age par les chrétiens qui pensaient qu’elles représentaient des idoles païennes.

Original Marc Aurele - Author: Rosco

La statue est en bronze et mesure 3,5 mètres de hauteur. Elle était autrefois recouverte d’or et une vieille légende prédit que le bronze se transformera en or le jour du Jugement dernier. L’empereur chevauche son cheval sans étriers, encore inconnus en Occident à l’époque romaine. Son bras gauche est baissé vers sa cuisse et sa main devait tenir quelque chose (un parchemin selon certains historiens) qui a disparu avec le temps. Son bras droit est tendu en avant (un peu à l’image des représentations de l’empereur Auguste), peut-être dans un geste de clémence à l’égard de l’ennemi. Le cheval se tient sur trois jambes, une prouesse technique qui fut oubliée pendant plus d’un millénaire et ne fut imitée pour la première fois qu’à la fin du XVe siècle, par Andrea del Verrocchio dans sa statue équestre du Colleone à Venise. Selon certains écrits médiévaux, un petit chef barbare ligoté se tenait sous la jambe levée du cheval, mais cela n’est pas confirmé. L’ensemble était censé représenter l’empereur victorieux et tout-puissant et il se dégage de son allure une impression de puissance et de grandeur divine. Cependant, représenté sans armes ni armure, Marc-Aurèle semble être un porteur de paix plutôt qu’un héros militaire. Donatello s’inspira fortement de cette statue lorsqu’il sculpta la statue équestre du Gattamelata en 1446.

L’emplacement d’origine de la statue ne nous est pas connu. Toutefois, il est probable qu’elle fut érigée dans un lieu public dédié à Marc Aurèle après son retour victorieux de Germanie, soit au Forum romain, soit sur l’actuelle Piazza Colonna à côté de la colonne de l’empereur. On sait de manière certaine que la statue se trouvait devant le palais du Latran au Xe siècle, mais il est possible qu’elle y fut déjà au temps de Charlemagne. En janvier 1538, elle fut déplacée sur la colline du Capitole où elle resta jusqu’à la deuxième moitié du XXe siècle (à l’exception des années de la Seconde Guerre mondiale où elle fut mise à l’abri).

Copie Marc Aurele - Author: Radomil

Suite à l’attentat du 19 avril 1979 contre le Palazzo Senatorio qui endommagea le socle de la statue, les experts chargés d’enquêter sur les dégâts se rendirent compte que l’état de corrosion du bronze dû à la pollution de l’air était inquiétant et la statue fut déplacée à l’Institut central de restauration. Il fallut huit ans de recherche et de minutieux travail pour la remettre en état. Afin de la préserver, elle fut placée au musée du Palazzo dei Conservatori dans un environnement climatisé en verre et une copie fut réalisée avec les dernières technologies de pointe pour la remplacer sur la place du Capitole.

Roma - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités