Mots-clefs

Marino

Marino se situe à une trentaine de kilomètres de la mer, au milieu des collines du Mont Albain, à 360 mètres d’altitude. Son nom ne viendrait donc pas du mot « mer », mais plutôt du fait que le consul romain Caius Marius y possédait une villa. D’autres pensent qu’il dériverait de « Marianum », un lieu dédié à la Vierge.

Son origine remonte au premier millénaire av. J.-C. Elle était formée de trois villages dont on a retrouvé les fondations et qui font encore l’objet de fouilles et de recherches. La découverte archéologique la plus importante est un mithraeum, considéré comme un des mieux conservés au monde. Il mesure 29 mètres de long, trois de large et trois de haut, et possède, au fond, une magnifique fresque de Mithra égorgeant le taureau blanc.

Mithraeum Marino - Author unknown

Avec la chute de l’Empire romain, l’abandon de la Via Appia et les invasions des Sarrasins, la bourgade connut une période d’abandon. A partir du Xe siècle, elle tomba sous la domination des comtes de Tusculum, fut fortifiée avec un château et devint connue sous son nom actuel. En 1090, les comtes la donnèrent aux Frangipane suite à un mariage entre les deux familles. En 1253, Giovanni Frangipane céda par testament une partie du fief à l’abbaye de San Saba à Rome et l’autre à l’abbaye de San Nilo à Grottaferrata, mais en 1266 déjà, le cardinal Matteo Orsini l’avait racheté.

Pendant la durée du Grand Schisme d’Occident, la ville fut conquise à plusieurs reprises par les diverses puissances en conflit: des Orsini, elle passa aux Caetani. Puis de 1399 à 1405, elle dépendit directement de la Chambre apostolique. De 1408 à 1414, elle fut occupée par Ladislas Ier de Naples qui la céda ensuite aux Colonna, qui la cédèrent aux Caetani, qui la vendirent finalement aux Colonna en 1419.

SanBarnabaViaGaribaldi - Author: PD-Italy

Ceux-ci l’utilisèrent comme base militaire dans leur lutte contre le pape Eugène IV jusqu’à leur condamnation à l’exil en 1482. La ville fut ensuite au milieu du conflit entre les papes et Ferdinand 1er de Naples et elle fut détruite lors des troubles résultants de l’invasion de Charles VIII en Italie. Le début du XVIe siècle ne fut pas plus pacifique. A partir de 1503, elle redevint la propriété des Colonna et fut impliquée dans les conflits que ces derniers eurent avec les papes. Finalement, la paix s’installa, en 1571, avec l’arrivée de Marcantonio Colonna qui fit construire l’imposant palais Colonna

La ville se développa à partir du début du XVIIe siècle avec la construction de l’église della Santissima Trinità, la basilique de San Barnaba, le Corso Trieste, la fontaine dei Quattro Mori et le couvent del Santissimo Rosario. Mais la ville qui se trouvait sur l’axe Rome-Naples perdit beaucoup de son importance commerciale vers 1770, lorsque le pape Pie VI fit construire la nouvelle Via Appia.

Fontana4Mori - Author: PD-Italy

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville souffrit des bombardements alliés et des combats qui se déroulèrent au sud de Rome après le débarquement allié à Anzio. Le centre historique fut touché et certains quartiers furent pratiquement rasés. La reconstruction dura pendant plusieurs années après la guerre.

Chaque année, Marino célèbre par des festivités en costumes d’époque le retour triomphal de l’amiral Marcantonio Colonna qui vainquit la flotte de l’Empire Ottoman à la célèbre bataille de Lépante en 1571. Une particularité de cet événement, appelé la Sagra dell’Uva, est que les fontaines de la ville distribuent du vin à la place de l’eau, notamment la fontaine des Maures qui devient le centre de la fête.

Marino - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités