Étiquettes

Basilica di san Lorenzo - Roma

Saint-Laurent-hors-les-murs est une basilique mineure qui fait partie du Tour des sept églises. Dans l’ordre protocolaire, elle est la sixième et, dans l’itinéraire parcouru par les pèlerins, elle se trouve entre la basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem et la basilique Sainte-Marie-Majeure. Jusqu’en 2006, date à laquelle le pape Benoît XVI renonça à son titre de Patriarche de l’Occident, elle était l’une des cinq églises patriarcales de Rome, attribuée de 1374 à 1847 au Patriarche latin de Jérusalem. Depuis, elle a été redéfinie comme basilique papale.

Seven_Churches_-_Giacomo_Lauro - copyright free

Une première basilique, majeure, fut érigée au IVe siècle par l’empereur Constantin Ier, près de la tombe de saint Laurent, à l’extérieur des murs de Rome. En même temps, un petit oratoire fut érigé au-dessus de la tombe. Ce dernier fut remplacé par une basilique, sous le pape Pélagius II, vers 580. Ainsi, pendant plusieurs siècles cohabitèrent deux édifices religieux: la basilique majeure constantinienne consacrée à Marie, et la basilique mineure pélagienne consacrée à saint Laurent. Il semblerait cependant qu’entre le IXe et le Xe siècle, la première basilique ait été abandonnée.

En 1217, le pape Honorius III entreprit d’importants travaux d’agrandissement de la basilique pélagienne, peut-être pour le couronnement de Pierre II de Coubertay comme empereur latin de Constantinople. La nouvelle église fut décorée de fresques illustrant les vies de saint Laurent et de saint Etienne, le premier martyr chrétien, enterré sous l’autel principal aux côtés de saint Laurent. A l’époque baroque, la basilique fut rénovée avec de nouvelles décorations, mais ces ajouts furent supprimés par l’architecte Virginio Vespignani lorsqu’il restaura l’église au XIXe siècle.

quartiere San Lorenzo - copyright free

Le 19 juillet 1943, l’église fut gravement touchée lors du premier bombardement allié de Rome. A la fin de la guerre, elle fut reconstruite et restaurée avec les matériaux d’origine, mais les fresques antiques de la partie supérieure de la façade étaient irrémédiablement perdues.

San_lorenzo_prima - copyright free

La paroisse, créée en 1709, fut à l’origine confiée aux chanoines de Saint-Jean-de-Latran, mais depuis 1855, elle est administrée par l’ordre des Capucins. En 1957, des fouilles effectuées près du mur du cimetière de Verano mirent à jour les vestiges de la basilique constantinienne et plusieurs cryptes.

san lorenzo - Author unknown

Le portique de l’entrée est soutenu par six colonnes médiévales à chapiteaux ioniques. Sous le portique, on peut voir deux sarcophages datant du VIIe siècle et des fresques du XIIIe siècle représentant des épisodes des vies de saint Laurent et de saint Etienne, ainsi que les miracles qui leur ont été attribués après leur mort. Sur le mur de gauche se trouve la tombe du politicien Alcide De Gasperi, construite par Giacomo Manzù. L’entrée principale de l’église est flanquée de deux statues en marbre représentant des lions, datant du Moyen Age. Enfin, une plaque commémore la visite du pape Pie XII le 20 juillet 1943, le lendemain des bombardements alliés sur le quartier de San Lorenzo.

s-lorenzo-fuori-le-mura - Author unknown

L’église a trois nefs et se compose de la basilique pélagienne qui forme le coeur et de l’ajout du XIIIe siècle qui forme le corps principal. Le coeur est en position surélevée et est accessible par deux escaliers. En dessous se trouve la crypte du IVe siècle avec les tombeaux des deux saints. Le ciborium à l’entrée du coeur, ainsi que le sol, sont l’oeuvre de la famille Cosmati, célèbres sculpteurs et mosaïstes du XIIIe siècle. De magnifiques mosaïques du VIe siècle ornent l’arc qui séparent les deux parties de la basilique. En plus de ceux des deux saints, la basilique contient les tombeaux de cinq papes: saint Zosime, Sixte III, Saint Hilaire, Damase II et Pie IX.

San Lorenzo - Author unknown

Le campanile date du XIIe siècle. A l’entrée se trouve le tombeau du cardinal Guglielmo Fieschi. Sa dépouille repose dans un ancien sarcophage, décoré paradoxalement d’un relief représentant une fête de mariage païen. Devant la basilique, une colonne est surmontée d’une statue en bronze de Saint Laurent, réalisée en 1865 par le sculpteur Stefano Galletti.

Roma - Author: NordNordWest

Lien externe

Publicités