Mots-clefs

Formia

Selon la légende, Formia aurait été fondée par les Lestrygons et serait le lieu où Ulysse accosta, se croyant en toute sécurité, avant de s’enfuir pour échapper à la férocité des cannibales. Paradoxalement, le nom Formia dérive du grec Ὁρμίαι signifiant « bon port ». En réalité, les premiers habitants venaient certainement de l’époque pré-italique, comme en témoigne le long mur en pierres polygonales longeant la côte.

Entre le Ve et le IVe siècles av. J.-C., les Romains conquirent la région et, vers 338 av. J.-C., les habitants reçurent le status de civitas sine suffragio, c’est-à-dire qu’ils avaient tous les droits du citoyen romain, sauf le droit de vote dans les assemblées populaires. Vers 312 av. J.-C., en raison de la sécurité qui régnait dans la région, les Romains firent passer la Via Appia à travers le bourg et, en 188 av. J.-C., Formia reçut la pleine citoyenneté romaine. Comme beaucoup de petites villes sur la côte, Formia était une destination estivale très prisée par les Romains et on y trouve de nombreux vestiges de villas. On pense que l’architecte Vitruve serait né à Formia, sans certitude. Cicéron y est mort assassiné en 43 av. J.-C. et l’évêque Erasmus de Formia y aurait vécu son martyre au IVe siècle.

Formia - Author: Black Mamba

A la chute de l’Empire romain, Formia fut saccagée par les Sarrasins et ses habitants se réfugièrent dans les collines avoisinantes. Ils fondèrent deux bourgades qui furent incorporées dans le territoire de Gaeta: une près de la mer, Mola di Gaeta, et Castellone, dans les collines. Pendant des siècles, les deux districts furent séparés par des jardins et des vergers avant d’être réunis, en 1863, sous le nom original: Formia.

En 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville subit de graves dommages. Une grande partie de l’héritage artistique de Formia fut perdue lors des bombardements alliés et de la bataille d’Anzio. Ce qu’il en reste est, heureusement, suffisamment important pour mériter un détour.

Tomba di Cicerone - copyright free

Le plus fameux monument est le mausolée traditionnellement identifié comme le tombeau de Cicéron. Situé à proximité de l’endroit où la tradition et les historiens placent la somptueuse villa qu’habitait l’orateur et le lieu de son assassinat, on peut raisonnablement penser que c’est bien son monument funéraire. Sur une colline voisine, un petit tombeau est par tradition considéré comme celui de sa fille Tulliola. Alors que nous savons avec certitude que les restes de Cicéron sont conservés non pas à Formia, mais à Rome, il semblerait que sa fille soit réellement enterrée à Formia.

CastelloneTorre - Author unknown

Le bourg médiéval de Castellone a gardé le charme du passé, malgré la destruction de ses murs fortifiés en 1944. Sur les douze tours d’origine, il n’en reste que deux, une de forme octogonale et une autre décorée d’une horloge en faïence bleue. Une grande citerne de la période impériale romaine s’ouvre au centre du village. Il s’agit d’une oeuvre hydraulique monumentale dont les murs de soutien sont si robustes qu’ils soutiennent aussi les rues et les maisons au-dessus. Selon la légende, c’est l’endroit où aurait eu lieu le martyre d’Erasmus de Formia.

SantErasmo - Author: MM

A côté se trouve l’église San Erasmo, dont les fondations furent construites sur la tombe du saint en 313. Plus tard, l’église devint cathédrale. En 760, la dépouille de l’évêque fut transférée à Gaeta, considérée comme imprenable face à la menace sarrasine. Au cours du XIe siècle, la cathédrale devint abbaye bénédictine, puis fut donnée à la congrégation du Mont-Olivet. L’église actuelle date du XVIe siècle. La façade est précédée d’un porche à trois arcs en plein cintre. L’intérieur se compose de trois nefs sans transept, des plafonds voûtés soutenus par huit colonnes et un grand presbytère. À la fin de l’allée de droite se trouve la chapelle du saint avec un autel et une statue en bois du XVIIIe siècle. Le culte de l’évêque Erasmus est profondément ancré dans la vie du bourg, surtout chaque 2 juin où se déroule une procession en son honneur dans les rues de la vieille ville.

Fontana Romana sulla Via Appia - Author unknown

Sur une section de la Via Appia pavée de basalte, on trouve une source romaine en bon état. Elle repose contre un mur solide de blocs de calcaire. Elle a à l’arrière un réservoir d’alimentation en eau, qui coulait de deux masques allégoriques. C’est un exemplaire unique en Italie.

L’ancien bourg de Mola accueille le centre de préparation olympique international.

Formia - Author: NordNordWestLien externe

Publicités