Mots-clefs

L’église de Santa Mario Maggiore à Lanciano est un des monuments les plus importants des Abruzzes. Selon la légende, elle aurait été construite sur un temple païen dédié à Apollon. Au XIIe siècle, une petite église romane se trouvait à son emplacement, mais elle fut partiellement démolie, en 1227, lors de la construction de l’église actuelle par des moines cisterciens bourguignons. En 1317, l’intérieur de l’église fut inversé de sorte que l’entrée se trouva à la place de l’ancien coeur et l’architecte Francesco Petrini construisit la façade principale avec un majestueux portail gothique. Au XVIe siècle, l’église subit une nouvelle restructuration: elle fut élargie pour faire place à une grande nef centrale et une nouvelle façade fut ajoutée à celle de Petrini avec un autre portail. L’intérieur fut recouvert de plâtre pour accueillir des ornementations de style baroque. Dans les années 1960, ces dernières furent détruites afin de retrouver l’intérieur cistercien du XIIIe siècle.

Ces diverses restructurations donnèrent à l’église sa particularité unique, puisque l’église présente sur une même façade deux portails avec deux rosettes. Celui de gauche, construite par Petrini et celui de droite du XVIe siècle. L’intérieur est composé de trois nefs séparées par des piliers supportant des voûtes d’ogive. On peut encore voir l’ancienne nef centrale, devenue aile, après les modifications du XVIe siècle.

A l’arrière de l’église se trouve le campanile dont la base date de l’époque de la petite église romane du XIIe siècle. Il est ouvert sur chaque côté de trois fenêtres à ogive et est décoré de corniches en pierre aux motifs répétés d’arches.

Lien externe

Publicités