Mots-clefs

La Piazza del Popolo à Ascoli Piceno est une des places les harmonieuses d’Italie. Elle doit son nom au Palazzo dei Capitani del Popolo, un majestueux édifice datant du Moyen Age, qui se trouve sur le côté ouest de la place. Elle est le coeur et le salon de la ville, l’endroit où se retrouvent tous les habitants et où se tiennent les manifestations culturelles.

L’aspect actuel date du début du XVIe siècle, lorsque le gouverneur Raniero de’ Ranieri s’installa à Ascoli Piceno et ordonna la restructuration de la place avec la construction de portiques à colonnes sur trois côtés pour remplacer les rangées de boutiques, d’entrepots et de maisons vétustes qui la bordaient. En 1509, lorsque les arcades furent finies, il donna l’autorisation de construire des habitations au-dessus, selon des règles très strictes pour maintenir la régularité et les proportions: sur un seul niveau, elles devaient être de la même hauteur, les murs devaient être construits avec de la brique rouge et les fenêtres devaient toutes avoir la même forme et la même taille, encadrées de travertin et surmontées d’un tympan arrondi décoré de palmettes. Les créneaux en queue d’hirondelle qui surmontent le haut des bâtiments furent rajoutés plus tard. La place est entièrement pavée de carreaux de travertin poli, ajoutant de la luminosité à l’élégance du lieu.

La place est de forme rectangulaire à l’intersection des anciens axes cardo et decumanus de la ville. Au nord se trouve l’église Saint-François. Elle a été fondée pour commémorer la visite de saint François d’Assise en 1215 et conserve le nom du saint, même si elle a été dédiée et consacrée  le 24 juin 1371 à saint Jean-Baptiste. La construction commença en 1262 et le projet initial prévoyait une seule nef avec sept absides. Cette approche fut abandonnée au début du XIVe siècle, avec la construction de trois nefs séparées par dix piliers qui soutenaient un toit à chevrons. La façade en travertin comporte trois magnifiques portails finement décorés. Au dessus de celui qui donne sur la place se trouve la statue du pape Jules II, réalisée par Bernardino di Pietro da Carona.

La séquence des arcades est interrompue par le majestueux Palazzo dei Capitani, ainsi appelé parce qu’il a hébergé les capitaines du peuple, puissants magistrats du Moyen Age. Il fut construit entre le XIIIe et le XIVe siècles en incorporant trois petits bâtiments séparés par deux ruelles. Il subit de nombreuses modifications au cours du temps et sa façade dut être complètement reconstruite après un grand incendie au XVIe siècle. Son portail monumental est surmonté par une statue du pape Paul III.

Une place italienne ne serait pas parfaite sans son café. A côté du Palazzo dei Capitani se trouve un petit palais néoclassique datant de 1884 qui a été transformé au début du XXe siècle en café par le fabriquant de liqueurs, Silvio Meletti. Il transforma l’intérieur avec un goût raffiné et le caffè Meletti devint rapidement le rendez-vous de la belle société d’Ascoli Piceno. En 1981, il fut déclaré d’intérêt historique et artistique, mais après 83 ans d’activité, il fut fermé. Huit ans plus tard, il fut racheté par la Fondazione Cassa di Risparmio di Ascoli Piceno qui le restaura soigneusement et le restitua à la ville en 1998. La particularité de l’établissement est la dégustation de l’anisetta con la mosca, appelée aussi sambuca, perfectionnée en 1870 par Meletti.

Lien externe

Publicités