Étiquettes

Les sources chaudes d’Acqui Terme sont connues depuis l’époque romaine. Les thermes étaient considérés comme les plus prestigieux de l’Empire, avec ceux de Pozzuoli en Campanie et d’Aix-en-Provence dans le sud de la France. Il y avait au moins trois centres thermaux dans la ville et un aqueduc garantissait l’approvisionnement en eau à la fois des bains et des besoins domestiques des habitants.

Pendant le Moyen Age, de nombreux traités de médecine décrivirent les effets thérapeutiques de l’eau d’Acqui Terme, ainsi que les traitements dans lesquels elle pouvait être utilisée. En effet, l’eau a des vertus curatives proches de l’eau salée: l’eau de pluie s’infiltre dans les failles du sol et s’enrichit pendant plusieurs décennies des sédiments salins laissés dans le sous-sol par la mer lorsqu’elle recouvrait la plaine du Pô.

En 1879, l’architecte Giovanni Cerutti construisit sur la source une fontaine en marbre blanc de laquelle sort une eau à 75 °C (d’où la fontaine tire son nom « La Bouillante ») contenant du sulfure et des éléments salin-bromo-iodiques. Une légende dit que les nouveaux-nés y étaient immergés pendant quelques instants et que, s’ils survivaient, ils méritaient le surnom de sgaientò, « les brûlés ».

Lien externe

Publicités