Étiquettes

En 1900, à l’occasion de l’Année Sainte, le pape Léon XIII avait exprimé le désir de faire ériger sur les sommets italiens une statue pour célébrer le Christ Rédempteur. L’Eglise a alors commandé vingt statues, une pour chaque siècle du christianisme, la dernière en l’honneur du Pape. Seules dix-sept furent réalisées et elles sont réparties sur l’ensemble de la botte italienne, depuis les Alpes, le long des Appenins, jusqu’en Sicile.

il_Redentore - Author: Max.oppo

Une des plus impressionnantes se trouve dans la commune de Nuoro en Sardaigne, sur le Monte Ortobene, à 955 mètres d’altitude. C’est une oeuvre en bronze réalisée par le sculpteur local Vincenzo Jerace, qui pèse deux tonnes et mesure sept mètres. La statue est arrivée à Nuoro le 19 août 1901 et, après avoir été transportée en morceaux par char à boeufs au sommet, elle fut assemblée et érigée le 29 août. Le sculpteur y mit toute son âme, car il venait de perdre sa petite fille. A l’arrière du pied droit du Christ, il sculpta le visage d’un enfant, identifié à tort comme un petit diable, alors que Jerace voulait représenter l’humanité qui, auprès de Dieu, sera toujours un enfant. Peu de temps après, il perdit sa jeune épouse, et il inscrivit sous la paume du Christ: « Luisa Jerace, morte pendant que son Vincenzo te sculptait. »

Chaque 29 août, une messe solennelle est célébrée à Nuoro. Au début du siècle, elle était suivie par un défilé de costumes traditionnels provenant de tous les villages de l’île, mais avec le temps – le folklorique prenant trop d’importance sur le religieux – le défilé a été repoussé au dernier dimanche du mois d’août. Il fut ajouté de danses et de chants traditionnels et est devenu un des grands événements touristiques de la région.

Liens externes

Advertisements