Étiquettes

Je n’ai pour ainsi dire rien trouvé sur cette fontaine. Aucune image et un article seulement, qui rapporte l’intervention d’un élu concernant son emplacement. Elle se trouve dans la ville de Gorizia, dans un musée, et doit dater du XVIIIe siècle, puisque son architecte, Nicolò Pacassi, vécut entre 1716 et 1790. C’était l’architecte de la cour de Marie-Thérèse d’Autriche et il participa à l’extension des châteaux de Hetzendorf et Schönbrunn à Vienne, la reconstruction du château de Buda en Hongrie, et la restructuration du château de Prague.

Pacassi était autrichien, d’ascendance frioulienne, et il passa quelque temps dans sa ville d’origine, Gorizia. Il y construisit le Palais Attems Petzenstein et une fontaine.

Voici un extrait de l’intervention du conseiller communal, Daniele Orzan, le 24 juin 2010, qui nous explique un peu mieux pourquoi les informations concernant cette fontaine sont rares:

« Périodiquement, la question de la fontaine d’Hercule, construite par Nicolò Pacassi, revient. À l’heure actuelle, la fontaine, qui était à l’origine située au centre de la Piazza De Amicis, est enclose dans le Palazzo Attems et n’est visible que pour les visiteurs du musée. Beaucoup se sont attelés à la tâche ardue de rendre cette œuvre d’art aux citoyens en la plaçant dans un coin de la vieille ville de Gorizia, mais sans succès. Une telle oeuvre d’art serait certainement une attraction touristique et incontestablement un embellissement pour la ville. L’absurdité de cette situation a été soulignée à plusieurs reprises par le passé. Parmi les épisodes les plus originaux, on se souvient tous de la farce faite par le club « Amici del Tajeto » qui avait construit une fausse fontaine, imitation parfaite du travail de Pacassi, et qui l’avait placée au centre de la Piazza De Amicis. »

« Ma réflexion est simple. Notre ville est très belle et, comme le dit Diego Kuzmin, c’est une ville avec son identité propre acquise au cours de son histoire, le tout exprimé dans les tons clairs et sombres des plâtres naturels, avec une élégance grise et austère, sans couleurs criardes; mais, en même temps, il faut reconnaître que sa gamme d’attractions et d’oeuvres d’art est limitée. Il est donc impératif de renforcer et de promouvoir chaque élément de notre patrimoine local. Parfois, nous nous creusons tellement la cervelle pour trouver un nouvel attrait qui pourrait faire de Gorizia une ville plus intéressante, alors que nous ne sommes même pas en mesure d’évaluer les trésors que nous avons déjà. Vraiment absurde! »

Le politicien exhorte ensuite le maire à trouver une place digne pour la fontaine de Pacassi, parle de coûts, mentionne la dispute qui oppose la province à la ville au sujet de cette fontaine, etc.

J’espère que ce conseiller saura se faire entendre et, si un jour je passe dans la région du Friuli, je ne manquerai pas d’aller visiter le musée du Palazzo Attems Petzenstein afin de voir de mes propres yeux cette fontaine mystérieuse.

Liens externes

Advertisements