Étiquettes

Sur la Brenta, dans la petite ville de Bassano del Grappa, se trouve un des ponts les plus caractéristiques d’Italie. Entièrement construit en bois et couvert d’un toit, il a été conçu par Andrea Palladio en 1569.

Un pont existait depuis l’antiquité à cet endroit et constituait un des principaux axes de communication de la région. En 1209, le chroniqueur Gerardo Maurisio fait référence à la construction d’un pont en bois, couvert, sur pilotis. Mais en octobre 1567, des crues importantes de la Brenta emportèrent ce pont et la ville commissionna Palladio pour en reconstruire un nouveau.

Son premier projet était en pierre, à trois arcades, sur le modèle des anciens ponts romains. Le Conseil communal bloqua toutefois ce projet, demandant à l’architecte de ne pas trop s’éloigner de l’ouvrage original. Palladio présenta alors le projet d’un pont en bois qui rappelait en pratique la structure précédente, bien que radicalement rénovée quant aux solutions techniques et structurelles. Il magnifia cependant l’aspect visuel en utilisant des colonnes toscanes pour soutenir l’architrave qui porte le toit.

L’efficacité technologique de la structure palladienne permit au pont de résister pendant presque deux cent ans, jusqu’au 19 août 1748 lorsqu’une crue de la Brenta provoqua son effondrement. Le pont fut reconstruit par Bartholomeo Ferracino qui suivit fidèlement le projet de Palladio. Puis en 1813, le pont fut incendié par le vice-roi Eugène de Beauharnais et réédifié en 1821 par Angelo Casarotti, toujours selon les plans de Palladio.

Durant la Première Guerre mondiale, les troupes italiennes du général Luigi Cadorna passèrent sur ce pont pour aller défendre les territoires du haut-plateau des Sept-Communes et c’est suite à cet épisode que le pont acquit son surnom de “Ponte degli Alpini”. Le 17 février 1945, le pont fut rasé lors du retrait des troupes allemandes et reconstruit en 1947, selon la conception de Palladio. Enfin, le pont fut de nouveau gravement endommagé par une crue exceptionnelle de la Brenta le 4 novembre 1966 et dut subir une restauration structurelle importante. Son architecture, cependant, est toujours telle que dessinée par Palladio.

Les Alpini lui ont dédié une chanson populaire: Sul ponte di Bassano, noi ci darem la mano…

Lien externe

Publicités