Mots-clefs

Jacopo Barozzi da Vignola, dit Vignole en français, fut un architecte italien dont la théorisation des ordres architecturaux représente une étape importante dans la définition des canons classiques. Avec Sebastiano Serlio et Andrea Palladio, il contribua à répandre la Renaissance italienne à travers l’Europe occidentale.

Né en 1507 à Vignola, en Emilie-Romagne, il commença par étudier le dessin et la perspective à Bologne, puis très vite s’intéressa à l’architecture. Dans les années 30, il partit à Rome où il étudia, mesura et dessina les monuments romains dans le cadre de recherches menées par l’Accademia della Virtù sur l’architecte romain Vitruve.

En 1540, il rencontra Francesco Primaticcio qu’il assista dans le moulage de statues de la collection du Vatican dont François Ier voulait des exemplaires. Entre 1541 et 1543, il s’installa à Fontainebleau, avec Primaticcio, où il dessina les perspectives de la cour du château et supervisa la confection des copies des statues du Vatican.

De retour à Bologne en 1543, il travailla sur le chantier du parvis de San Petronio, dessina le palais Bocchi et exécuta quelques travaux d’ingénierie hydraulique. En 1550, il s’installa définitivement à Rome où il travailla pour le pape Jules III, parachèva la conception des bâtiments de la villa Giulia, qui sera reprise par Giorgio Vasari, et construisit l’église de Sant’Andrea del Vignola. Il devint ensuite l’architecte de la famille Farnèse pendant plus de vingt ans. En 1559, il construisit pour le cardinal Alexandre Farnèse le magnifique Palazzo Farnese à Caprarola qui est un chef-d’oeuvre du style maniérisme de la Haute Renaissance. Vignola travailla également avec Michel-Ange qui influencera profondément son style. A la mort de ce dernier, en 1564, il reprit les travaux à la basilique Saint-Pierre et, en 1568, il retravailla les plans de Michel-Ange de l’église du Gesù qui deviendra le modèle utilisé par les jésuites pour la construction de leurs édifices religieux à travers le monde.

En 1562, Vignola publia le traité Regola delli cinque ordini d’architettura, qui aura une influence sur l’architecture européenne jusqu’à la fin du XIXe siècle. On croit que l’origine de ce traité se trouve dans les études et dessins, aujourd’hui perdus, qu’il exécuta à Rome pour l’Accademia Vitruviana. Il y présente son système pour construire des colonnes selon les cinq ordres classiques (toscan, dorique, ionique, corinthien et composite) en utilisant les proportions qu’il avait mesurées à Rome. La clarté et la simplicité de son traité en firent le livre le plus publié de l’histoire de l’architecture. Son second traité, Le due Regole della prospettiva pratica, complété et publié à titre posthume en 1583 par Ignazio Danti, est considéré comme une véritable encyclopédie des règles et pratiques de la perspective en vigueur à la fin du XVIe siècle.

Vignola mourut en 1573  et est enterré au Panthéon à Rome.

Lien externe

Publicités