Mots-clefs

Les jardins de la Villa Durazzo-Pallovicini ont été dessinés comme un décor de théâtre par le scénographe Michele Canzio sur les hauteurs de la ville de Gênes. Leur histoire a commencé avec la marquise Clelia Durazzo Grimaldi qui était passionnée de sciences naturelles et avait créé un splendide jardin botanique à côté de sa villa.

Son neveu, Ignacio Alessandro Pallavicini, a voulu continué son oeuvre en créant un parc romantique sur les terres qui surplombaient la villa. Il mandata Canzio qui organisa, entre 1840 et 1846, les jardins en une série de scènes selon un plan traditionnel de théâtre avec un prologue et trois actes de quatre scènes, dédiés à la nature, à la mémoire et à la purification. Le passant se promène ainsi parmi des arbres exotiques et des fleurs rares, des éléments d’architecture néo-classique et des fausses ruines médiévales, des grottes et des lacs.

En 1928, le parc et le jardin furent donnés à la ville qui en fit peu de cas et ce n’est qu’en 1991 que les travaux de défrichage commencèrent. Actuellement, la moitié environ est restaurée et ouverte au public et ce magnifique parc fait partie des plus beaux d’Italie.

Lien externe

Publicités