Étiquettes

,

Andrea di Michele di Francesco di Cione, dit Il Verrocchio, est un peintre et sculpteur italien, né à Florence entre 1434 et 1437 et mort à Venise en 1488. Sa vie est peu connue: cinquième enfant d’une fratrie de huit, il ne s’est jamais marié et a soutenu financièrement certains de ses frères et soeurs.

Il fut d’abord l’élève de l’orfèvre Giuliano Verrocchi, dont il prit le nom. Il est dit qu’il apprit la sculpture dans l’atelier des Rossellino et la peinture avec Fra Filippo Lippi. A la mort de Donatello, il devint le sculpteur en titre des Médicis et ouvrit son propre atelier à Florence qu’il garda jusqu’à sa mort. Il eut comme élèves, entre autres, Léonard de Vinci, Lorenzo di Crepi et Sandro Botticelli.

Andrea del Verrocchio a beaucoup peint durant sa vie, même si peu de ses oeuvres lui ont été attribuées avec certitude. La plus célèbre est le Baptême du Christ, peinte entre 1474 et 1478 et exposée actuellement dans la Gallerie des Offices à Florence. Cette oeuvre a été le fruit du travail de Verrocchio et de plusieurs de ses élèves, mais on sait que Léonard de Vinci y mit la touche finale en adoucissant le Christ, en changeant le paysage du fond et en peignant le délicieux visage de l’ange agenouillé à gauche.

Verrocchio est resté connu surtout pour ses sculptures. La Sagrestia Vecchia de la basilique de San Lorenzo à Florence contient ses premières oeuvres: une vasque en marbre décorée des armes de Pierre de Médicis, le tombeau de Cosimo il Vecchio de Médicis et le tombeau commun des frères Pierre et Jean de Médicis.

En 1466, le Tribunale della Mercanzia, l’organe juridique des corporations de Florence, lui commanda une représentation en bronze de l’Incrédulité de saint Thomas qu’il devait placer dans une des niches de l’église d’Orsanmichele en remplacement de la statue de saint Louis de Toulouse, réalisée par Donatello, qui avait été déplacée dans la basilique de Santa Croce. Ce travail était particulièrement difficile, car Verrocchio devait créer un épisode biblique avec deux personnages, alors que la niche était prévue pour une seule statue. Il résolu ce problème en ne mettant que le Christ dans la niche, saint Thomas se trouvant légèrement en-dehors et sur le côté.

La statue équestre du Colleone à Venise est considérée comme son chef-d’oeuvre. En 1475, le condottiere italien Bartolomeo Colleoni décéda en laissant une énorme fortune à la République de Venise à la condition que cette dernière érigeât une statue équestre à sa mémoire. Verrocchio fut choisi pour exécuter cette oeuvre. Il s’inspira, entre autres, des chevaux de St Marc et de la statue équestre du Gattamelata de Donatello, mais il réussit le tour de force de faire tenir le cheval seulement sur trois jambes, sans support sous la quatrième, pour lui donner une allure magistrale. Le seul exemple antérieur d’une telle prouesse est la statue équestre de Marc Aurèle sur le Capitole datant de 176 apr. J.-C. Il Verrocchio mourut alors qu’il avait fini le moule en argile et qu’il travaillait sur le moule en bronze. La statue fut finie par un artiste local, Alessandro Leopardi, en 1496.

Le fidèle disciple, Lorenzo di Crepi, ramena le corps d’Il Verrocchio à Florence où il fut enterré dans l’église de Sant’Ambrogio.

Giorgio Vasari a dit de Verrocchio qu’il était l’homme de métier sans génie, mais je pense que son illustre élève lui a involontairement fait de l’ombre. Il n’en demeure pas moins qu’Andrea del Verrocchio a formé une génération d’artistes dont on continue à admirer les oeuvres dans le monde entier.

Lien externe

Publicités